Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Second tour des départementales serré à Échirolles en Isère : la droite ne déposera pas de recours

-
Par , France Bleu Isère

À Échirolles, après le deuxième tour du scrutin départemental, Philippe Maldonado et Suzy Mavellia, les battus de la majorité sortante de droite, ont décidé de ne pas déposer de recours, malgré le score très serré de ce dimanche. Ils n'avaient que 58 voix de retard sur le binôme gagnant.

Image d'illustration
Image d'illustration © Maxppp - Clementz Michel

La soirée électorale du second tour des élections départementales 2021 a été tendue dans le canton d'Échirolles. Entre les deux listes, tout s'est joué à 58 voix. Le binôme du Printemps isérois, composé de Daniel Bessiron et Amandine Demore, a remporté la bataille avec 50,40 % des voix, contre 49,60 % pour le binôme Philippe Maldonado et Suzy Mavellia de la majorité départementale de droite sortante. 

"C'est déjà une victoire d'arriver à si peu de voix d'écart" - Suzy Mavellia 

Malgré cet infime écart, les deux candidats n'ont pas souhaité déposer de recours : "Nous n'avons pas envie de nous lancer là-dedans. C'est déjà une victoire d'arriver à si peu de voix d'écart", estime Suzy Mavellia du binôme "Pour l'Isère". Elle invoque une "procédure trop longue et trop compliquée".

Le scénario du premier tour s'est reproduit ce dimanche 27 juin. Le binôme de la gauche est arrivé en tête sur la commune d'Échirolles, puis les résultats de Bresson et Eybens ont fait trembler les militants et les élus du Printemps Isérois puisque dans ces deux communes, c'est la droite qui obtenait les meilleurs scores. Mais finalement, la gauche s'est imposée, avec ce petit écart de 58 voix.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess