Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Second tour des élections départementales dans le Loiret : la droite majoritaire, la gauche se renforce

Après le second tour des élections départementales dans le Loiret, la droite sortante conserve la majorité. De son côté, la gauche conserve trois de ses fiefs et en conquiert trois. Pari raté en revanche pour le Rassemblement National, qui ne remporte aucun canton.

Le taux d'abstention s'élève à 67% pour le second tour.
Le taux d'abstention s'élève à 67% pour le second tour. © Radio France - Etienne Diallo

La droite et le centre conservent la majorité au département du Loiret. C'est le principal enseignement de ce 2ème tour des élections départementales. Elle remporte 15 des 21 cantons, soit 30 élus. C'est le cas par exemple de Beaugency, Olivet, Courtenay, Pithiviers, Gien, Lorris, Montargis, Meung-sur-Loire ou encore Sully-sur-Loire. 

De son côté, la gauche sort renforcée de ces élections départementales. Elle détient désormais 6 cantons contre 3 auparavant. Le Parti Communiste, qui n'était plus présent depuis 2015, fait son retour dans l'hémicycle avec 2 élus.

Marc Gaudet accueille la communiste Dominique Tripet
Marc Gaudet accueille la communiste Dominique Tripet © Radio France - Patricia Pourrez

La gauche créé la surprise 

Et à gauche, les surprises sont venues ce 27 juin des cantons orléanais. D'abord celui de Saint-Marceau, avec la victoire sur le fil des candidats d'Europe Ecologie Les Verts, Christine Tellier et Hugues Raimbourg. Ils l'emportent avec 8 voix d'écart seulement sur les conseillers sortants Nathalie Kerrien et Jean Paul Imbault.

Autre surprise de taille : la victoire des communistes Dominique Tripet et Mathieu Gallois sur le Canton Orléans Bannier/ Ormes/ Saran, avec un score très serré. Ils gagnent avec 51% des voix et font ainsi tomber Alain Touchard, le maire d'Ormes et vice-président sortant. 

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

Enfin, toujours sur Orléans, le Canton Argonne/Bourgogne bascule à gauche avec le socialiste Baptiste Chapuis et de sa binôme Karine Harribey. Ils finissent à 53% face à Olivier Geoffroy et Florence Carré.

Grégoire Chapuis, nouveau conseiller départemental à Fleury-les-Aubrais.
Grégoire Chapuis, nouveau conseiller départemental à Fleury-les-Aubrais. © Radio France - Patricia Pourrez

Le Rassemblement National se prend les pieds dans le tapis 

En revanche, le Rassemblement National n'est pas parvenu à obtenir le moindre élu. C'est un pari raté pour le parti d'extrême-droite. Les responsables du bureau départemental du RN s'étaient réservés les cantons à priori les plus favorables, et espéraient gagner entre 1 et 5 cantons. A l'arrivée, cette stratégie n'a pas du tout fonctionné. Le Rassemblement National ne s'était qualifié pour le second tour que dans 8 cantons, 2 fois moins qu'en 2015. Et sur ces 8 cantons, il a obtenu hier en moyenne 32% des voix contre 39% il y a 6 ans.

La chute est spectaculaire à Courtenay où se présentait Cyril Hemardinquer, le patron du RN dans le Loiret : moins 9 points. Idem à Sully-sur-Loire où était candidat Ludovic Marchetti, l'ancien délégué départemental. 

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

Cet échec confirme le manque d'implantation locale du parti d'extrême-droite. Ce n'est d'ailleurs pas un hasard si c'est dans le canton du Malesherbois que le RN a obtenu son meilleur score hier, avec 38% : c'est le seul endroit où le RN présentait le même candidat qu'en 2015, Valentin Manent, qui lui, habite réellement le canton.

La composition de l'assemblée départementale du Loiret au soir du deuxième tour :

L'élection du président du département aura lieu jeudi 1er juillet. Et sans surprise, Marc Gaudet devrait être réélu.  

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

Choix de la station

À venir dansDanssecondess