Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Municipales en juin : à Vauvert, le maire sortant et son challenger satisfaits

-
Par , France Bleu Gard Lozère

À Vauvert, Jean Denat et Jean-Louis Meizonnet, les deux candidats restés en lice à l'issue du premier tour des élections municipales le 15 mars sont satisfaits de la date du 28 juin pour le second tour. Pour des raisons différentes. Ils s'en expliquent.

La mairie de Vauvert
La mairie de Vauvert © Radio France - Sylvie Duchesne

"Il ne fallait pas faire le premier tour confie Jean Denat, le maire sortant de Vauvert. Maintenant, dès l'instant que la situation sanitaire le permet, il me semble qu'organiser le second tour le 28 juin est une bonne décision. Il faut que les choses soient définitivement tranchées, que les équipes qui sont en place soient légitimes et puissent travailler car il y a un travail colossal à faire, face à la crise qui va suivre. C'est important pour les maires élus au premier tour et ceux qui attendent pour pouvoir rebondir après la crise. "  

85 voix d'écart entre le maire sortant et le candidat du Rassemblement national 

Jean-Louis Meizonnet, le candidat du Rassemblement national qui ne compte que 85 voix d'écart avec le maire sortant souhaite également "que cette élection soit rapidement liquidée." Il compte utiliser tous les moyens dont il dispose, les réseaux sociaux notamment, pour convaincre ses électeurs d'aller voter le 28 juin.

"Effectivement, il y a peu d'écart entre le maire et moi, nous avons des chances de gagner. Ce serait dommage de ne pas mobiliser les électeurs. D'ici le 28 juin, il n'y a pas de raisons que ces électeurs qui vont faire leurs courses normalement n'aillent pas voter." Au premier tour, le taux de participation était de 49,85%. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu