Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Sécurité globale : la manifestation de samedi interdite dans certaines rues de l'hypercentre de Bordeaux

-
Par , France Bleu Gironde

La préfète de Gironde, Fabienne Buccio, a signé un arrêté visant à interdire de manifester ce samedi sur certaines voies et certains espaces publics de l'hypercentre de Bordeaux.

La manifestation contre le projet de loi de sécurité globale, place de la Bourse, à Bordeaux, le 28 novembre  2020.
La manifestation contre le projet de loi de sécurité globale, place de la Bourse, à Bordeaux, le 28 novembre 2020. © Radio France - Margot Turgy

Après les débordements en marge de la manifestation contre la proposition de loi "Sécurité globale" samedi 28 novembre, à Bordeaux, la préfète de Gironde, Fabienne Buccio, a pris un arrêté ce vendredi portant interdiction de manifester ce samedi 5 décembre sur certaines voies et espaces publics de l'hypercentre de Bordeaux.

Samedi dernier, plusieurs commerces situés notamment rue Sainte-Catherine ont été dégradés par une poignée de manifestants. Au total, près de 6.000 personnes selon la préfecture et 20.000 selon les organisateurs, ont participé à cette "marche des libertés". 

A la suite de ce rassemblement, de nombreux commerçants avaient réclamé la sanctuarisation de certaines rues commerçantes pendant les manifestations. Mais la préfète avait alors répondu que "délimiter une zone vraiment fermée, comme la rue Sainte-Catherine serait trop compliqué". "Il y a 26 points d'entrée vers cette rue, donc il serait difficile de contrôler tout le monde et de différencier un casseur d'un client", a expliqué Fabienne Buccio en début de semaine. La rue Sainte-Catherine ne figure d'ailleurs pas dans la liste des rues concernées par cet arrêté. 

La liste des rues où les rassemblements sont interdits : 

  • Le quai du maréchal Lyautey à partir de l’intersection avec le quai Louis-XVIII 
  • Le quai de la Douane 
  • Le quai Richelieu jusqu’à l’intersection avec le cours Victor-Hugo
  • Le cours Victor-Hugo
  • La rue de Cursol
  • La place de la République
  • Le cours d’Albret depuis la place de la République
  • La rue du Dr-Charles-Nancel-Penard
  • La place Gambetta
  • Le cours Georges-Clemenceau
  • La place Tourny
  • Le cours de Tournon
  • La place des Quinconces
  • Les allées de Munich
  • Le quai Louis-XVIII

La préfecture précise dans cet arrêté que toute infraction sera réprimée, "s'agissant des organisateurs, dans les conditions fixées par l'article 431-9 du code pénal, à savoir six mois d'emprisonnement et de 7.500 euros d'amende". Les participants risquent quant à eux une "amende prévue pour les contraventions de quatrième classe". 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess