Politique

Sécurité : la ville de Brive montre les muscles dans les nouveaux locaux de la police municipale

Par Nicolas Blanzat, France Bleu Limousin vendredi 20 janvier 2017 à 17:38

Chef de la police municipale, sous-préfet, procureur de la République, préfet, adjointe à la sécurité, maire de Brive visitent les futurs locaux de la police municipale
Chef de la police municipale, sous-préfet, procureur de la République, préfet, adjointe à la sécurité, maire de Brive visitent les futurs locaux de la police municipale © Radio France - Nicolas Blanzat

La visite de chantier, ce jeudi, des futurs locaux de la police municipale à Brive et du centre de supervision urbain a été l'occasion pour le maire, Frédéric Soulier, de faire le point sur les nouveautés en matière de sécurité dans la cité gaillarde.

La vidéoprotection sera opérationnelle le 1er juin prochain à Brive. C'est en tout cas l'objectif affiché par le maire, ce jeudi après-midi, à l'occasion d'une visite de chantier des futurs locaux de la police municipale dans les murs de l'ancienne école du Pont Cardinal. Les travaux sont en cours pour accueillir les policiers mais aussi le CSU, le centre de supervision urbain. Cette visite a globalement été l'occasion de faire le point sur les évolutions en terme de sécurité à l'échelle municipale. Et on peut dire qu'en la matière, la ville de Brive montre les muscles conformément aux engagements de campagne du maire (augmenter les effectifs, lutter contre les incivilités, installer une vidéoprotection).

600.000€ pour le CSU et les travaux d'aménagement

Car plusieurs dossiers sont menés de front. La vidéoprotection, d'abord, avec ces 29 caméras bientôt installées dans 12 zones identifiées de la ville, les travaux doivent débuter la semaine prochaine avec le déploiement de cinq kilomètres et demi de fibre optique. Dossier parallèle : le centre de visionnage avec un mur d'écrans qui nécessitera le recrutement de cinq à dix personnes. Coût total : 500.000€ dont 222.500€ de l'Etat, presque 45%. "Cet outil permettra d'améliorer nos résultats dans le domaine des 3.886 faits délictueux produits sur l'année à Brive", justifie le maire Frédéric Soulier qui évoque aussi le livre blanc et les priorités d'investissement définies par les Brivistes. Le préfet de la Corrèze, Bertrand Gaume, précise lui l'engagement financier de l'Etat et indique que "la sécurité des Français(e)s est une priorité, parce qu'on est sûr d'une chose : la vidéo sert dans toutes les enquêtes judiciaires sur la voie publique."

"Cet outil permettre d'améliorer nos résultats" dit Frédéric Soulier

La rénovation et l'aménagement des locaux de l'ancienne école du Pont Cardinal est en cours : 100.000€ de travaux alors que les locaux actuels, rue Marcelin Roche, viennent d'être vendus pour 136.000€ (ils abriteront un salon de coiffure et des logements). La police municipale était à l'étroit, dit la mairie, avec 260m² aujourd'hui contre 600m² demain.

24 policiers municipaux armés de pistolets Sig Sauer

Il faut dire que les effectifs ont augmenté : 32 agents à ce jour avec notamment l'arrivée de cinq personnes pour la brigade de nuit et trois maîtres-chiens pour la brigade canine. L'objectif du maire, c'est que la police municipale fonctionne prochainement 7 jours sur 7 et 24 heures sur 24. Des policiers municipaux qui seront armés, on le savait déjà. On sait désormais que 24 agents seront concernés et tous munis de pistolets Sig Sauer, la même marque que la gendarmerie et la police nationale. Ca représente un investissement de 30.000€ pour les armes et 15.000€ de formations juridique et pratique qui commenceront prochainement.