Infos

Ségolène Royal abandonnera la présidence de la région Poitou-Charentes "avant l'été"

Par Thibaut Lehut, France Bleu jeudi 3 avril 2014 à 11:46 Mis à jour le jeudi 3 avril 2014 à 11:47

Ségolène Royal et Philippe Martin lors de la cérémonie de passation de pouvoir au ministère de l'Ecologie
Ségolène Royal et Philippe Martin lors de la cérémonie de passation de pouvoir au ministère de l'Ecologie © Christophe Petit-Tesson/MaxPPP

Nommée mercredi ministre de l'Ecologie, Ségolène Royal transmettra la présidence de sa région Poitou-Charentes "avant l'été". Elle l'a confirmé jeudi alors que son entourage avait laissé entendre le contraire.

"C'est la règle". Ségolène Royal a décidé de s'appliquer à elle-même le principe de non-cumul des mandats, en transmettant "la présidence de la région lors de la prochaine session du Conseil régional, avant l'été". La nouvelle ministre de l'Ecologie l'a annoncé ce jeudi, alors que son entourage proche avait expliqué la veille qu'elle garderait la tête de l'exécutif local. "On continue comme avant", avait notamment déclaré Maryline Simoné, porte-parole de la région et vice-présidente du conseil régional, provoquant de nombreuses réactions, notamment à droite. A l'image de Jean-Pierre Raffarin.

"Je transmets la présidence dans le respect"

L'intéressée n'avait jusqu'alors pas réagi, et laissait planer le doute d'un traitement de faveur octroyé par l'Elysée, alors que le gouvernement avait signé une charte de déontologie en mai 2012 stipulant que les ministres devaient "renoncer aux mandats exécutifs locaux" qu'ils pouvaient détenir. Elle confirme ce jeudi se conformer à cette règle, mais précise qu'elle prendra le temps. "Je ne vais pas me sauver sans respecter les gens, il faut le temps de mettre les choses en place, d'expliquer les choses, ne pas se précipiter". Elle a également expliqué qu'elle resterait "conseillère régionale".

La carrière de Ségolène Royal - Aucun(e)
La carrière de Ségolène Royal

Partager sur :