Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Municipales 2020 : des recours en vue après les scores très serrés du second tour en Seine-Saint-Denis

-
Par , France Bleu Paris

Chaque voix compte dans une élection. Avec le second tour des municipales, dimanche 28 juin, cette règle s'est encore une fois vérifiée, avec des scores parfois très serrés dans certaines communes, notamment en Seine-Saint-Denis. Certains candidats n'excluent pas de déposer des recours.

Élections municipales 2020. Photo d'illustration
Élections municipales 2020. Photo d'illustration © Maxppp - Maxppp

Dans un département comme la Seine-Saint-Denis, où l'abstention atteint des niveaux records, c'est bien connu, il suffit de quelques voix pour faire la différence. Ce dimanche 28 juin, cette règle s'est encore confirmée avec des victoires et des défaites qui se sont jouées dans un mouchoir de poche, en créant au passage, quelques surprises.

Une élection à 5 voix près à Neuilly-sur-Marne

Au Bourget, par exemple, le maire sortant, Yannick Hoppe -(UDI) s'incline pour 69 voix d'écart face à Jean-Baptiste Borsali (DVD). À Rosny-sous-Bois, Claude Capillon, le maire LR, est battu avec 46 bulletins de vote de plus en faveur de son adversaire Jean-Paul Fauconnet (DVD/Modem). À Neuilly-sur-Marne, Yannick Trigance, pourtant favori, perd l'élection à 5 voix près seulement, contre Zartoshte Bakhtiari (DVD).Le socialiste pense déposer un recours pour contester ces résultats : "je veux vérifier c'est mon droit", dit-il.

Un recours à Bondy ?

La maire socialiste de Bondy, elle aussi n'exclut pas un recours, alors qu'elle a perdu avec un écart de 64 voix face au candidat de la droite, Stephen Hervé. Il s'agit de faire la lumière sur d'éventuelles irrégularités, explique son entourage, mais surtout, Sylvine Thomassin dit avoir été desservie par les révélations sorties à trois jours du scrutin, par Le Parisien, sur l’enquête pour prise illégale d’intérêts qui la vise. Elle estime ne pas avoir eu le temps ni les moyens de se défendre face à ces accusations qu'elle rejette en bloc.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu