Politique

Séisme à Limoges : le PS en difficulté, un second tour avec le FN

Par Alexandre Chassignon, France Bleu Limousin lundi 24 mars 2014 à 0:26

Alain Rodet.
Alain Rodet. © Alexandre Chassignon - Radio France

Il y aura un second tour aux municipales à Limoges, pour la première fois depuis 1995. Et la majorité sortante ne l'aborde pas confortablement : le socialiste Alain Rodet (30%) est talonné par l'UMP Émile-Roger Lombertie (24%). Avec 17%, le FN réalise un score historique. Les décisions des listes Front de gauche (14 %) et centriste (12 %) de se maintenir ou de fusionner pèseront lourd.

La forteresse socialiste ne semble plus si imprenable. Avec 30,11 %, les Limougeauds ont presque divisé par deux le score de premier tour d'Alain Rodet, le maire sortant, par rapport à 2008.

Toutes les autres sensibilités sont en hausse, parfois très marquée. C'est particulièrement flagrant pour le Front national, troisième parti de Limoges avec 17 %. Sa tête de liste, Vincent Gérard, s'est réjoui sur notre antenne de "l'effondrement du système Rodet".

"Le plus possible de conseillers municipaux FN"

Limoges : la réaction de Vincent Gérard

La situation pourrait profiter à l'UMP. Emile-Roger Lombertie atteint 24 %, le meilleur score de droite au premier tour depuis 1995. Il cherche désormais à y additionner les 12 % du centriste Pierre Coinaud.

"La seule alliance pour le second tour c'est avec l'UDI" - Emie-Roger Lombertie

Limoges : la réaction d'Emile-Roger Lombertie

A gauche, Alain Rodet tentera de se rapprocher de Gilbert Bernard et de la liste Front de gauche, arrivée quatrième avec 14 %, là aussi un score historique.

Les listes ont jusqu'à 18 heures mard i pour fusionner. Le lendemain, mercredi, à la même heure, les représentants de celles qui resteront en lice débattront sur France Bleu Limousin.

Alain Rodet : "Notre message a du mal à passer, il faut faire une introspection"