Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Politique
Dossier : Séisme du 11 novembre 2019 dans la Drôme et en Ardèche

Séisme, neige : les sinistrés de la Drôme et d'Ardèche toucheront dix millions de la région

-
Par , France Bleu Drôme Ardèche

Le président de la région Auvergne-Rhône-Alpes est en visite dans la Drome et en Ardèche jeudi pour détailler son plan d'aide après le tremblement de terre et les intempéries.

Laurent Wauquiez au CEA (Centre d'études nucléaires) de Grenoble (Isère), 11 octobre 2019.
Laurent Wauquiez au CEA (Centre d'études nucléaires) de Grenoble (Isère), 11 octobre 2019. © Radio France - Nina Valette

Ardèche, France

Deux semaines après l'épisode neigeux qui a provoqué d'innombrables dégâts dans la Drome et en Ardèche et presque trois semaines après le tremblement de terre au Teil, Laurent Wauquiez est en déplacement dans les deux départements pour dire précisément qui va bénéficier des dix millions d'euros d'aide promis par la région. 

Le président d'Auvergne-Rhône-Alpes doit rencontrer des sinistrés du Teil, des agriculteurs du Nord Drôme et les maires concernés à Chatuzange-le-Goubet. Avant le début de sa visite, Laurent Wauquiez précise sur France Bleu Drôme Ardèche la répartition des aides.

1500 euros par famille

Cela concerne d'abord les sinistrés du séisme du Teil. 1500 euros par famille pour aider ceux qui ont dû être relogés. "Se remettre en route. Attendre que l'assurance paye. On s'en rend pas compte. Mais une fois que le séisme est passé, il y a plein de frais" commente Laurent Wauquiez. Cette aide concerne les personnes dont le logement a été mis sous arrêté de péril. Cela représente déjà 650 logements rien qu'au Teil. "On prêtera dès la fin du mois à tous ceux qui ont déposé les premiers dossiers. Une centaine de dossiers qu'on pourra passer tout de suite." Cela représente environ un million d'euros.

"Je ne veux pas qu'on perde de l'emploi à cause de cela"

Pour les artisans et commerçants qui ont des dégâts

Le plan d'aide de la région concerne ensuite les artisans et commerçants qui ont des dégâts, soit à cause de la neige, soit à cause du séisme. "Des gens ont perdu leur outil de travail. Je pense par exemple à un restaurateur qui a eu la moitié de sa salle qui s'est effondrée sous le poids de la neige. On va débloquer deux à trois millions pour pouvoir les accompagner et repartir. C'est de l'emploi. Sur l'Ardèche, sur la Drôme, je ne veux pas qu'on perde de l'emploi à cause de ça" explique encore le président de région. Selon Laurent Wauquiez, cela représente 2 à 3 millions.

Pour les agriculteurs

La région prévoit également deux à trois millions d'euros pour aider les agriculteurs. "Il y avait déjà eu la grêle sur l'arboriculture. La neige a été catastrophique sur des arbres qui avaient parfois déjà été fragilisés. Moi, je préfère qu'on consomme les produits de chez nous plutôt que d'importer. Donc, on va accompagner et replanter les arbres, remettre en route les exploitations."

"Je demande à l'Etat de faire preuve de la même solidarité que la région."

Soutenir les communes

Enfin, Laurent Wauquiez prévoit trois millions d'euros pour soutenir les communes touchées. "On ne peut pas les laisser seules face aux dégâts de la neige et du séisme." Le président de région qui estime qu'il montre l'exemple. Il demande que l'Etat verse autant que la région pour soutenir la Drôme et l'Ardèche. "Il faut que les petites rivières fassent les grands fleuves parce qu'il y a des besoins qui sont immenses sur ce territoire. Et donc, ce que je demande à l'Etat, c'est qu'il mette en place la même somme. Grâce à la bonne gestion de la région, nous pouvons mettre 10 millions. C'est quand même normal qu'on attende aussi du gouvernement la même solidarité."

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu