Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Politique

Sénatoriales 2017 : le dépôt des candidatures commence ce lundi

lundi 4 septembre 2017 à 5:00 - Mis à jour le lundi 4 septembre 2017 à 9:38 Par Blandine Costentin, France Bleu

Le dépôt des candidatures pour les élections sénatoriales du 24 septembre commence ce lundi et prendra fin le 8 septembre. Ce sont 170 sièges, près de la moitié de l'hémicycle, qui vont être renouvelés lors de ce scrutin indirect.

Au Sénat, 170 sièges sont à pourvoir en 2017.
Au Sénat, 170 sièges sont à pourvoir en 2017. © Maxppp - Marlene Awaad

L'année électorale 2017 n'est pas terminée : 170 sièges de sénateurs sont remis en jeu à l'occasion du scrutin du 24 septembre. Le dépôt des candidatures commence ce lundi et se terminera le 8 septembre à 18h. Mais l'immense majorité des électeurs français n'auront pas à se déplacer puisqu'il s'agit d'un scrutin indirect : ce sont 76.359 grands électeurs qui votent, c'est-à-dire les députés, les conseillers territoriaux et les délégués des conseillers municipaux.

Politiquement, ce sera un premier test pour le nouveau président de la République Emmanuel Macron. La République en Marche! veut peser à la Haute assemblée qui, partage, avec l'Assemblée nationale, le pouvoir de voter la loi. Mais certaines mesures annoncées, comme la réduction des emplois aidés, exposent le parti du chef de l'Etat à la colère des élus locaux. L'élu de Côte d'Or, François Patriat, qui préside le groupe REM, s'attend à une cinquantaine d'50 élus. La droite devrait rester majoritaire et la gauche tentera, comme pour les législatives, de limiter les dégâts.

Comment fonctionne le scrutin ?

Comme le Sénat est renouvelé par moitié, tous les groupes politiques ne sont pas touchés dans les mêmes proportions. Les plus concernés sont les communistes, avant le groupe récemment créés de La République en Marche. Autre subtilité, le mode de scrutin diverge selon les départements. Si un ou deux fauteuils sont à pourvoir, l’élection se fait au scrutin majoritaire à deux tours, au-delà, c'est un scrutin de liste à la proportionnelle. Les sénateurs seront élus ou réélus pour 6 ans.

Les sénatoriales 2017 : pourquoi, comment ? - Visactu
Les sénatoriales 2017 : pourquoi, comment ? © Visactu

Votre département est-il concerné par les sénatoriales ?

Les sièges remis en jeu correspondent aux départements dont le numéro minéralogique est compris entre l’Indre-et-Loire (37) et les Pyrénées-Orientales (66, inclus). A cela s'ajoute les départements d’Île-de-France et d’Outre-Mer.

La carte des départements concernés par les sénatoriales 2017. - Visactu
La carte des départements concernés par les sénatoriales 2017. © Visactu

Certaines personnalités ont fait savoir qu'elles ne brigueraient pas un nouveau mandat, comme l'ancien chef de file communiste Robert Hue, élu du Val d'Oise, qui avait soutenu Emmanuel Macron à la présidentielle.