Politique

Sénatoriales dans la Loire : la liste Barnier officialisée, un peu plus de monde à droite et au centre

Par Julien Corbière, France Bleu Saint-Étienne Loire lundi 4 septembre 2017 à 19:31

Jean-François Barnier (au centre) avec quatre de ses co-listiers
Jean-François Barnier (au centre) avec quatre de ses co-listiers © Radio France - Julien Corbière

Sans surprise, le président de l'association des maires de la Loire a annoncé ce lundi qu'il présentait une liste aux élections sénatoriales. C'est le quatrième représentant la droite et du centre. Les candidatures seront closes vendredi.

Il devrait y avoir pas moins de six listes pour les élections sénatoriales dans la Loire à la fin du mois (sept si le FN y parvient ). C'est une élection qui vise à renouveler les quatre sénateurs de la Loire le 24 septembre, un scrutin de liste qui ne concerne que les 1.800 grands électeurs ligériens : des conseillers municipaux, départementaux, régionaux, des parlementaires. La dernière liste officialisée (ndlr : la première liste à avoir été déposée en préfecture), c'est celle de Jean-François Barnier, le maire du Chambon-Feugerolles, président de l'association des maires de la Loire.

La quatrième liste de la droite et du centre... avec une dose de LREM et de Modem

Le maire du Chambon dit encore avoir hésité longtemps. Il y a six ans, il avait renoncé au dernier moment mais cette fois, il y a va. Sur sa liste figure le maire de Roche-la-Molière, l'un des premierrs "marcheurs" de la Loire, Eric Berlivet. Le président du Modem Sami Kefi-Jérôme, renonce à une candidature et le soutient. Jean-Louis Gaillard, maire de Souternon et membre du Modem, fait donc partie des candidats. Figurent aussi sur cette liste Michelle Delorme, maire de Chambéon, Françoise Clément, maire de Grézolles et Dominique Chavagneux, adjointe au maire de Pélussin.

Jean-François Barnier diviseur ou rassembleur ?

Jean-François Barnier est donc candidat contre des amis politiques, par exemple le sortant Bernard Fournier (LR), le président du Conseil départemental Bernard Bonne (LR). Autre candidat qu'il va devoir affronter, Alain Berthéas (Parti Radical), le président de l'agglomération Loire-Forez qui a l'investiture officielle LREM. Ils sont tous issus des rangs de la droite ou du centre et vendent aujourd'hui aux grands électeurs des candidatures de large rassemblement. Tous se disent au dessus des partis. C'est à se demander pourquoi ils n'ont pas réussi à s'entendre...

Ce n'est pas des divisions, la dernière fois en 2011 il y avait sept listes. Aujourd'hui il y en a six. C'est le jeu de la démocratie (...) Nous on a une offre différente de nos concurrents. Notre offre est respectable, la leur l'est également" - Jean-François Barnier

Avec sa liste "En Avant pour la Loire, la voix des Élus", Jean-François Barnier met en avant des candidats expérimentés dans la gestion des collectivités, aptes à défendre selon lui leurs intérêts dans une période de baisse des moyens alloués par l'État.

Les candidats ont jusqu'à vendredi après-midi pour se déclarer en préfecture.

  - Visactu
© Visactu