Politique

Sénatoriales : deux nouveaux et un réélu dans le Puy-de-Dôme

Par Charlotte Jousserand, France Bleu Pays d'Auvergne dimanche 24 septembre 2017 à 18:49

Les grands électeurs du Puy-de-Dôme ont voté à la maison des Sports de Clermont-Ferrand. Photo d'illustration
Les grands électeurs du Puy-de-Dôme ont voté à la maison des Sports de Clermont-Ferrand. Photo d'illustration © Maxppp - Pascal Bonnière

Les grands électeurs du Puy-de-Dôme ont voté ce dimanche 24 septembre pour le renouvellement partiel du sénat. Le sénateur socialiste Jacques-Bernard Magner est réélu. Jean-Marc Boyer (droite et centre) et Eric Gold (LREM) sont élus sénateurs.

Sur les 1771 grands électeurs, 1745 se sont retrouvés ce dimanche 24 septembre à la maison des Sports de Clermont-Ferrand pour élire à la proportionnel les trois sénateurs du Puy-de-Dôme. Avant le vote, les maires ruraux du département ont manifesté pour dénoncer leur ras-le-bol et pour demander une loi sur la ruralité.

Jacques-Bernard Magner réélu

Jacques-Bernard Magner était le seul sénateur sortant à a se représenter. Alain Néri et Michèle André ont décidé de ne pas se représenter. Le sénateur socialiste sortant a été réélu avec 422 voix.

Jean-Marc Boyer, sénateur de la droite et du centre

Jean-Marc Boyer, candidat de la liste de la droite et du centre, est élu avec 483 voix. Ce professeur de 63 ans est maire de la petite commune rurale de Laqueuille dont il est maire depuis près de 30 ans, depuis 1989. Jean-Marc Boyer est également conseiller général depuis 1994. Il est aussi le chef de file de l'opposition départementale et président du parc régionale des Volcans d'Auvergne.

Eric Gold, sénateur de la République en Marche

Eric Gold, candidat de la République en Marche, est élu sénateur avec 309 voix. Eric Gold est président de la Communauté de communes Plaine Limagne et adjoint à la mairie de Saint-Priest-Bramefant. Son nom vous est peut-être familier, Eric Gold avait lancé un coup de gueule retentissant sur sa page Facebook au lendemain du premier tour de l'élection présidentielle contre les administrés tentés par le vote Front National. Il avait même été menacé de mort sur les réseaux sociaux.

Eric Gold est également vice-président du conseil départemental du Puy-de-Dôme, élu sur la liste du groupe socialiste, radical et républicains, il est par ailleurs en charge du dossier de candidature de la Chaîne des Puys et de la faille de la Limagne au patrimoine mondial de l'UNESCO.