Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Élections sénatoriales 2020

Élections sénatoriales en Corse : le premier nationaliste au Palais du Luxembourg

Paulu Santu Parigi, maire de Santa Lucia di Mercurio a été élu sénateur de la Haute-Corse ce dimanche. Il devient le premier nationaliste à entrer au Palais du Luxembourg et siègera aux côtés de Jean-Jacques Panunzi, sénateur Les Républicains de Corse-du-Sud, réélu au premier tour de ce scrutin.

Paulu Santu Parigi, maire de Santa Lucia di Mercurio a été élu sénateur de la Haute-Corse ce dimanche
Paulu Santu Parigi, maire de Santa Lucia di Mercurio a été élu sénateur de la Haute-Corse ce dimanche - DR/

Ce dimanche, les 575 grands électeurs de la Haute-Corse ont envoyé au  Palais du Luxembourg le maire nationaliste de Santa Lucia di Mercurio et membre de Femu a Corsica, Paulu Santu Parigi : « C’est un résultat sans appel, une confiance qui m’est donnée par les élus du rural et de nos villes, un lourd fardeau à porter. Je dois avoir cette reconnaissance du vote et travailler pour que nos territoires et la Corse avance. Je viendrai en soutien à ce qui est proposé par nos députés mais il y a aussi le dernier gros dossier de la mandature Macron, la loi de décentralisation, il va falloir s’atteler et travailler fermement, nous avons beaucoup de chose à y intégrer pour notre île… ce n’est pas seulement l’élection d’un nationaliste mais aussi d’un homme de terrain accompagné par les voix nationalistes mais aussi par beaucoup d’hommes et de femmes, maires, conseillers municipaux, à la fois une satisfaction mais aussi un devoir envers eux et un travail que je ferai sans relâche. »

Paulu Santu Parigi

Paulu Santu Parigi, sénateur de Haute-Corse et Livia Ceccaldi Volpei, sa suppléante
Paulu Santu Parigi, sénateur de Haute-Corse et Livia Ceccaldi Volpei, sa suppléante - DR/

« Une belle élection » à droite

Après avoir manqué d'une seule voix l'élection à la majorité absolue dès le premier tour, il s’est imposé au second face à Jean-Marie Seïté, le maire de Galeria soutenu par Les Republicains et la droite insulaire, 328 voix contre 230 : «  On a fait une belle élection, considérant qu’on est partis tard. _On a réussi en un mois à mobiliser autour d’un projet, on a rassemblé notre camp, on a même réussi à agréger des voix de sensibilités différentes_…lors du deuxième tour on a progressé de façon sensible, ce qui prouve que l’électorat était adhérent à la démarche et au projet. »

Jean-Marie Seïté

Panunzi sans surprise

En Corse-du-Sud sans surprise c'est le favori Jean-Jacques Panunzi qui remporte l'élection sénatoriale avec 97% des voix
En Corse-du-Sud sans surprise c'est le favori Jean-Jacques Panunzi qui remporte l'élection sénatoriale avec 97% des voix © Maxppp - maxppp

En Corse-du-Sud sans surprise c'est le favori Jean-Jacques Panunzi qui remporte l'élection sénatoriale : « Pour moi c’est une demie surprise, après avoir sillonné la Corse-du-Sud j’ai senti que les maires n’avaient pas oublié le travail effectué à l’époque où j’étais président du Conseil général. Mon adversaire ne s’est déclaré que très tardivement, les gens s’étaient engagés auprès de moi et je n’ai pas eu trop de difficulté… ».

Jean-Jacques Panunzi

Candidat sortant sous l'étiquette Les Républicains, ancien président du conseil général de Corse-du-Sud il obtient 97% des suffrages exprimés, 336 voix contre 8 pour son seul opposant le Baron Mariani, quasi inconnu en politique : « C’est tout à fait conforme à ce que j’avais annoncé, de graves soupçons d’entente, que tout ça était joué d’avance, le débat que j’avais souhaité n’a pas eu lieu…C’est de la cuisine électorale… »

Jean-Hugues Noël, le Baron Mariani

Parigi in Parigi  

La Corse-du-Sud où les nationalistes n'avaient présenté aucun candidat, un fait étonnant pour Jean-Jacques Panunzi, qui se dit prêt à travailler avec le nouveau sénateur nationaliste de Haute-Corse Paulu Santu Parigi : « J’ai déjà travaillé avec les députés nationalistes, le tout c’est qu’on trouve une volonté de converger sur un projet en commun et des sujets où nous sommes d’accord…on a pu constater aux dernières municipales qu’ils étaient candidats de partout, pourquoi un désamour pour le Sénat ? C’est à eux qu’il faudra poser la question. La Haute Assemblée défend les territoires et pour la Corse c’est très important. »

Jean-Jacques Panunzi

Jean-Felix Acquaviva, député de la deuxième circonscription de la Haute-Corse et secrétaire national de Femu a Corsica évoque une grande victoire électorale et politique pour le candidat, le parti et plus largement le camp politique à Paris : « Cela renforce le dispositif à Paris. Nous serons prêts pour défendre au mieux les intérêts de la Corse dans la loi de Finance, la loi de Décentralisation, demander aussi le rapprochement des prisonniers politiques et arriver à une vraie solution politique, avec des moyens notamment lors de cette crise post-Covid économique et sociale sans précédent. »

Jean-Félix Acquaviva

Paulu Santu Parigi est le premier nationaliste à entrer au Palais du Luxembourg
Paulu Santu Parigi est le premier nationaliste à entrer au Palais du Luxembourg - DR/
-
- © Visactu
Choix de la station

À venir dansDanssecondess