Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Élections sénatoriales 2020

Sénatoriales en Haute-Vienne : les deux candidats socialistes gagnent les élections, le maire de Limoges battu

-
Par , , France Bleu Limousin

Isabelle Briquet et Christian Redon-Sarrazy remportent les deux sièges aux élections sénatoriales ce dimanche en Haute-Vienne. Les deux candidats socialistes arrivent en tête des suffrages devant le maire de Limoges, Emile Roger Lombertie, battu mais de très peu.

Isabelle Briquet et Christian Redon-Sarrazy sont élus sénateurs en Haute-Vienne.
Isabelle Briquet et Christian Redon-Sarrazy sont élus sénateurs en Haute-Vienne. © Radio France - Françoise Ravanne

Un dimanche à oublier pour le maire de Limoges. Emile-Roger Lombertie (Les Républicains) a perdu les élections sénatoriales en Haute-Vienne, battu par deux candidats socialistes : Isabelle Briquet et Christian Redon-Sarrazy. L'ancienne maire du Palais-sur-Vienne, Isabelle Briquet termine en tête avec 479 voix (50.69%). Christian Redon-Sarrazy obtient le deuxième siège avec 28 voix d'avance sur Emile Roger Lombertie (408 voix contre 380). 

Un barrage de la gauche réussi face au maire de Limoges

C'est une belle victoire pour les socialistes et la gauche en Haute-Vienne avec, de nouveau, deux sénateurs élus au palais du Luxembourg. Pourtant au premier tour, le maire de Limoges avait terminé en seconde position avec 345 voix. Le candidat LR était intercalé entre Isabelle Briquet en tête avec 360 voix et, le second socialiste, Christian Redon-Sarrazy troisième avec 317 bulletins.

Mais, au second tour, les deux candidats communistes, Sylvie Tuyeras et Georges Dargentolles, ont décidé de se retirer ! Ils avaient obtenu une centaine de voix au premier tour. Leurs voix se sont reportées chez les socialistes faisant ainsi barrage à la droite d'Emile Roger Lombertie. De son côté, l'autre candidat LR Jean-Marie Bost s'était lui aussi retiré pour faire place au maire de Limoges. Sans succès. 

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

Les Républicains ont voulu m'éliminer de la vie politique locale. Jean-Marc Gabouty (parti radical), sénateur sortant et battu ce dimanche

Ces élections sont aussi un échec pour Jean-Marc Gabouty (parti radical). Le sénateur sortant candidat à sa propre succession ne termine qu'en quatrième position avec 232 voix. Pour Jean-Marc Gabouty c'est la faute des Républicains. "Ma défaite est signée, elle a été voulue dés le départ par les Républicains en présentant un deuxième candidat de Limoges (Jean-Marie Bost), ils ont voulu m'éliminer de la vie politique locale" déplore Jean-Marc Gabouty.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess