Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

L'Ille-et-Vilaine a désormais un sénateur écologiste

-
Par , France Bleu Armorique

Les écologistes décrochent un siège de sénateur en Ille-et-Vilaine, avec l'élection ce dimanche, de Daniel Salmon. Une élection au détriment du parti socialiste qui perd une place en Ille-et-Vilaine. Le centre droit reste confortablement installé avec la réélection des deux sénateurs sortants.

Les quatre sénateurs élus en Ille-et-Vilaine : Dominique de Legge (LR), Daniel Salmon ( EELV), Sylvie Robert (PS), Françoise Gatel (UDI)
Les quatre sénateurs élus en Ille-et-Vilaine : Dominique de Legge (LR), Daniel Salmon ( EELV), Sylvie Robert (PS), Françoise Gatel (UDI) © Radio France - Céline Guétaz

Aux élections sénatoriales ce dimanche 28 septembre, les grands électeurs d'Ille-et-Vilaine ont choisi de donner une place au parti écologiste au Palais du Luxembourg. Daniel Salmon ainsi fait son entrée au Sénat. A 57 ans, ce professeur des écoles à la retraite, ancien adjoint au maire de Saint-Jacques-de-la-Lande est un écologiste engagé. Il a obtenu 508 voix sur 2558, soit 19,8% . "L'Ille et vilaine attendait ça depuis longtemps." se réjouit le nouveau sénateur "On sentait que c'était possible. Les municipales nous avaient beaucoup portés,  surtout sur la métropole rennaise. L'inconnue c'était le reste du département où nous avons fait campagne et expliqué sur le terrain qu'il ne fallait pas mettre à dos l'écologie et les agriculteurs. On a senti qu' on était entendu, il y a eu une compréhension mutuelle. " 

Le parti socialiste perd un siège

Le parti socialiste disposait de deux sièges au Sénat, et il en perd un. Seul Sylvie Robert, candidate sortante, est réélue. Franck Pichot, second de liste n'est pas élu. Les 672 voix obtenues (26,27%) n'ont pas suffit. Sylvie Robert voit dans ce résultat la continuité de ce qui s'est passé lors des dernières municipales, localement mais aussi au plan national et même si en Ille-et-Vilaine "les écologistes n'ont pas eu des postes de maires", souligne l'élue "ils avaient dans leurs équipes des conseillers municipaux qui étaient de sensibilité écologiste." 

Le centre droit conforté

Comme au niveau national aussi, le centre et la droite se maintiennent. Les deux élus sortants, l'UDI Françoise Gatel, et Dominique de Legge (LR) sont réélus. Ils avaient déjà fait cause commune en 2014 et sont confortés. Ils ont obtenu 1083 voix, soit 42,34% des sufrages. "Nous avions choisi l'efficacité et c'est payant" estime Françoise Gatel. "Notre résultat est plus large que la base politique qui pourrait être la nôtre dans le département, c'est donc la reconnaissance que nous sommes les sénateurs de tout le territoire". 

Pas d'élus pour LREM et le RN. Les deux formations politiques qui avaient présenté des listes en Ille-et-Vilaine ont obtenu 8,8% des voix pour la vice présidente du conseil régional Anne Patault, et 2,7% des voix pour la liste menée par le conseiller régional RN Gilles Pennelle. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess