Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Politique

Sénatoriales : le sortant André Trillard, évincé par son parti L.R, présente une liste dissidente

jeudi 7 septembre 2017 à 9:03 Par Pascal Roche, France Bleu Loire Océan

Le sénateur de Loire-Atlantique André Trillard, qui n'a pas été investi par son parti Les Républicains pour les élections sénatoriales du 24 septembre, annonce avoir monté une liste dissidente dont il prend la tête. Il n'apprécie pas d'avoir été écarté au profit de Christophe Priou.

Le sénateur André Trillard, écarté par la commission d'investiture des Républicains, part en dissidence
Le sénateur André Trillard, écarté par la commission d'investiture des Républicains, part en dissidence © Radio France - Pascal Roche

Nantes, France

André Trillard est candidat aux élections sénatoriales du 24 septembre. Le sénateur sortant Les Républicains de Loire-Atlantique confirme avoir bouclé une liste dont il prend la tête et pour laquelle il affirme avoir le soutien du président du Sénat Gérard Larcher. A 69 ans, l'homme lance ainsi un défi à la commission d'investiture de son parti qui en juillet dernier a décidé d'écarter sa candidature. C'est Christophe Priou, ancien député du littoral, qui lui a été préféré.

André Trillard accuse Bruno Retailleau de l'avoir évincé

André Trillard qui estime "avoir fait un bon travail au Sénat" accuse le président de la région Pays de la Loire Bruno Retailleau d'avoir fait pression sur les membres de la commission d'investiture des Républicains pour écarter sa candidature. En déposant une liste dissidente, le sénateur sortant ne croit qu'il va faire perdre son camp et il rappelle sa ligne politique : "Je n'irai pas voir sur l'autre face de la montagne". En clair, André Trillard n'apprécie pas l'orientation que prend actuellement son parti Les Républicains : 'je suis plus centro-compatible que FN-compatible" a t'il ajouté au micro de France Bleu Loire Océan.

André Trillard, sénateur L.R sortant de Loire-Atlantique et non investi par son parti, sera candidat aux sénatoriales