Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Élections sénatoriales 2020

Élections sénatoriales : les enjeux du scrutin ce dimanche en Gironde

-
Par , France Bleu Gironde

Les six sièges du département de la Gironde sont remis en jeu ce dimanche. Voici les candidatures en présence et les enjeux politiques dans le département.

Françoise Cartron, candidate à un nouveau mandat de sénatrice, sous les couleurs de La République en marche.
Françoise Cartron, candidate à un nouveau mandat de sénatrice, sous les couleurs de La République en marche. © Radio France

Les élections sénatoriales se déroulent ce dimanche. La moitié des sénateurs en France sont renouvelés dont les six élus de Gironde. Ce sont les grands électeurs qui votent. Ils sont 3.507 dans notre département, députés, sénateurs, conseillers régionaux et départementaux et surtout élus dans les communes.  La Gironde compte aujourd’hui deux sénateurs socialistes, une macroniste, deux centristes et une Les républicains. Le résultat des dernières municipales ne devrait pas modifier en profondeur ces équilibres.

Françoise Cartron freinée par sa nouvelle étiquette ?

En fait, la principale inconnue c'est la capacité des écologistes à transformer l'essai. Les écolos ont gagné Bordeaux et conservé Bègles. Ils ont gagné des conseillers municipaux dans d'autres villes de Gironde et ils espèrent que la vague verte pourra porter leur tête de liste Monique de Marco jusqu'au Palais du Luxembourg. L'autre inconnue concerne La République en marche. Le parti présidentiel a raté au printemps son implantation locale en Gironde. La réélection de Françoise Cartron, l'ancienne maire d'Artigues-près-Bordeaux passée en 2017 du PS à La République en marche, ne semble pas gagnée d'avance. Les socialistes, eux, comptent au moins garder les deux sièges de Laurence Harribey et d'Hervé Gillet. Christine Bost, la maire d'Eysines, en 3e position sur la liste, peut également espérer être élue, ce qui l'obligerait au passage à abandonner son fauteuil de maire. 

Dispersion à droite

Enfin à droite, il y a bagarre entre trois listes. Les radicaux alliés au Modem avec Nathalie Delattre et Alain Cazabonne, les Républicains menés par Florence Lassarade. Et le mouvement pour la ruralité d'Yves d'Amécourt, l'ancien maire de Sauveterre-de-Guyenne.

Les résultats seront connus dans la soirée. Le Rassemblement National, la France Insoumise et le Parti Communiste présentent également une liste.

Les enjeux nationaux :

Les sièges à renouveler par groupe politique
Les sièges à renouveler par groupe politique © Visactu

Les sièges à renouveler par département :

Le vote par département en France.
Le vote par département en France. © Visactu
Choix de la station

À venir dansDanssecondess