Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Coronavirus : reconfinement en France à partir de vendredi, jusqu'au 1er décembre
Dossier : Élections sénatoriales 2020

Élections sénatoriales : tous les résultats en Occitanie, département par département

-
Par , France Bleu Occitanie

La moitié du Sénat est renouvelée ce dimanche 27 septembre. En tout, 172 sièges sont à pourvoir en France. L'Ariège, le Tarn, le Tarn-et-Garonne, la Haute-Garonne, l'Aveyron et le Gers sont concernés. Retrouvez ici les résultats de votre département.

La moitié du Sénat est renouvelée, ce qui représente 172 sièges.
La moitié du Sénat est renouvelée, ce qui représente 172 sièges. © Maxppp - Vincent Isore

87.000 grands électeurs étaient invités à élire 172 sénateurs pour renouveler la moitié du Sénat. Les élections sénatoriales se déroulent tous les trois ans, et les citoyens n'y participent pas directement. La grande majorité des grands électeurs sont des délégués des conseils municipaux des départements concernés. Ce dimanche 27 septembre, on votait en Ariège, dans le Tarn, le Tarn-et-Garonne, la Haute-Garonne, l'Aveyron et le Gers. Les résultats département par département.

Haute-Garonne 

C'est le département dans lequel le plus de sièges étaient en jeu avec cinq postes à renouveler. En Haute-Garonne, le scrutin était un scrutin de listes à la proportionnelle (c'est le cas dans les départements qui comptent plus de deux sièges). Quatre sénateurs sortants sont réélus. À droite, Alain Chatillon (Mouvement radical, social et libéral, MRSL) est donc réélu avec sa colistière, elle aussi sortante, Brigitte Micouleau (LR).

Au centre, le sénateur centriste affilié au parti présidentiel LREM, figure du Comminges Pierre Médevielle est aussi réélu. Enfin, à gauche, Claude Raynal (PS) conserve son siège et le Parti Socialiste gagne un nouvel élément avec Emilienne Poumirol (PS) qui entre au palais du Luxembourg.

Déception en revanche pour François Laborde, sénatrice sortante qui n'a pas réussi à se faire réélire. "Je suis très satisfait que le contre-pouvoir de la gauche au Sénat se renforce avec l'arrivée d'une nouvelle sénatrice de Haute-Garonne", a réagi Claude Raynal au micro de France Bleu Occitanie. "Et c'est de bonne augure pour les élections locales qui vont suivre".

Le président du Conseil Départemental de Haute-Garonne Georges Méric a aussi réagi : "Je suis très satisfait du résultat des élections sénatoriales en Haute Garonne. Je regrette cependant que l’absence d'un rassemblement plus large prive la gauche d’un troisième sénateur Haute-Garonnais."

Ariège

En Ariège, un seul siège était à pourvoir. C'est Jean-Jacques Michau (SOC), ancien président de la communauté de communes du pays de Mirepoix, qui a été élu au premier tour avec 52,95% des voix. Le sénateur sortant, Alain Duran, lui aussi socialiste, ne se représentait pas. 

Aveyron 

En Ayeron, deux sièges étaient en jeu. Alain Marc (DVD) a été réélu au premier tour avec 60,91% des voix. Le deuxième sénateur de l'Aveyron sera lui aussi de droite : c'est Jean-Claude Anglars (DVD), actuel vice président du département et maire de Sébrazac, qui prend le deuxième siège de sénateur. 

Tarn

Dans le Tarn aussi, deux sièges étaient en jeu. Le sénateur sortant, le centriste Philippe PBonnecarrère (DVC) est réélu au premier tour avec 59,41% des voix. C'est un autre centriste qui représentera le Tarn au Sénat : Philippe Folliot (DVC) est élu au second tour.

Le député du Tarn devance de justesse Vincent Garel (PRG), candidat de gauche. "Le Sénat est l'assemblée des territoires, tournée vers les collectivités locales. Je continuerai à servir mon département comme je l'ai toujours fait, c'est la suite logique de mon parcours", a réagi Philippe Folliot au micro de France Bleu Occitanie.

Gers

Dans le Gers, le socialiste Franck Montaugé (SOC) est réélu au premier tour avec avec 56,48% des voix. Derrière, c'est Alain Duffourg (DVD) qui prend le deuxième siège. Le maire de Tourrenquets devance au second tour le sénateur sortant centre gauche Raymond Vall (RDG). 

Tarn-et-Garonne

Dans le Tarn-et-Garonne, le sénateur sortant François Bonhomme (DVD) a été réélu au second tour. Cette réélection était attendue mais il lui aura tout de même fallu un second tour pour assurer sa victoire. À ses côté, c'est un candidat centriste qui l'accompagnera sur les bancs du palais du Luxembourg : Pierre-Antoine Lévi (DVC) prend le second siège.

L'ancien adjoint au maire de Montauban devance de justesse le candidat du Parti radical de gauche (PRG) Jean-Paul Terrenne, qui était arrivé deuxième au premier tour. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess