Politique

Serge Babary, nouveau maire de Tours

Par Fanny Bouvard, France Bleu Touraine samedi 5 avril 2014 à 19:49

Serge Babary avec son écharpe d'élu.
Serge Babary avec son écharpe d'élu. © Radio France - Fanny Bouvard

Accueilli par plus de 400 personnes dans la salle des fêtes de la mairie de Tours, Serge Babary a été élu sans surprise lors de son premier conseil municipal. Une séance mouvementée où la nouvelle opposition de gauche n'a pas manqué de se faire entendre.

Serge Babary est maintenant aux commandes de la mairie de Tours. Il a officiellement reçu son écharpe samedi après-midi lors d'une cérémonie très attendue et fêtée par ses soutiens et conseillers. Pas moins de 400 personnes étaient réunies dans l'impressionnante salle des fêtes, la plupart debout et certaines derrière les portes. Tonnerre d'applaudissements à son arrivée. En face, les 11 élus de gauche sont restés silencieux, les bras croisés. Ce samedi, la gauche perd officiellement Tours après 19 ans et trois mandats. D'ailleurs on note un absent : Jean Germain, le maire sortant a posé sa démission quelques heures avant la cérémonie.

"Je suis honoré que vous m'ayez choisi. Merci pour votre confiance."

Foule dans la salle des fêtes de la mairie de Tours. - Radio France
Foule dans la salle des fêtes de la mairie de Tours. © Radio France - Fanny Bouvard
Elu sans surprise par l'ensemble de ses conseillers municipaux, Serge Babary, le maire UMP, a remercié le socialiste Jean Germain, ses proches, avant de fixer ses priorités pour les six années à venir : l'emploi, la sécurité, les transports... Un programme vite remis en question par l'opposition et l'intervention de Cécile Jonathan, PS. Dans la salle, la tension est alors montée d'un cran , les cris ont fusé semblant surprendre Serge Babary.

"Monsieur le maire, je vous demande de faire respecter le calme."

Ambiance mouvementée pour le nouveau maire de Tours.

Les 16 adjoints nommés, la séance a été levée. "Le travail peut commencer dès lundi," a conclu Serge Babary. Premier dossier sur son bureau de maire : les finances de la ville et les rythmes scolaires.