Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Politique

Serge Grouard chef de file LR aux municipales à Orléans : "une bonne nouvelle" pour le député Jean-Pierre Door

-
Par , France Bleu Orléans

Ancien président départemental des Républicains, le député du Loiret Jean-Pierre Door estime que la désignation de Serge Grouard comme chef de file de son parti aux prochaines municipales à Orléans est une bonne nouvelle. "Nos militants du Loiret ne comprenaient plus ce qui se passait".

Jean-Pierre Door, député Les Républicains du Loiret, le 19 décembre 2018
Jean-Pierre Door, député Les Républicains du Loiret, le 19 décembre 2018 © Maxppp - Vincent Isore

Sur France Bleu Orléans, ce mercredi, Jean-Pierre Door, député Les Républicains du Loiret, se réjouit de la désignation de Serge Grouard comme chef de file LR pour les élections municipales à Orléans en mars 2020. La commission nationale d'investiture du parti s'est prononcé mardi soir "à l'unanimité" en faveur de la candidature de l'ex maire d'Orléans (2001/2015). LR ne soutient donc pas le président départemental du parti Olivier Geffroy qui, lui, sera candidat sur la liste du maire sortant Olivier Carré (ex LR) soutenu par En Marche.

Est-ce une bonne nouvelle ?

"Oui ! Nous avions des soucis dans le Loiret avec nos militants et nos adhérents qui ne comprenaient plus ce qui se passait dans la composition des listes orléanaises. De voir le président départemental des Républicains [ndlr. Olivier Geffroy] siéger dans la liste d'Olivier Carré qui a le soutien de la République en Marche, avec des candidats de LREM, il y avait quand même quelque chose qui ne collait plus."

Cela veut dire que LR ne doit pas s'allier avec En Marche ?

"Olivier Geffroy a le droit, à titre personnel, de faire ce qu'il souhaite. S'il veut être sur la liste d'Olivier Carré, il n'y a aucun problème. Par contre, il ne peut pas garder la présidence départementale LR, ça entraîne une confusion des genres et ça commence à créer des problèmes chez nos adhérents. Il fallait donc un candidat chef de file pour les Républicains, le choix a été fait par Serge Grouard qui a souhaité se repositionner et la CNI [commission nationale d'investiture du parti] lui a donné l'investiture à l'unanimité."

La droite et LR sont en train d'exploser, non ? Comment rebondir alors même que LR a obtenu un faible score à Orléans aux dernières européennes en mai ?

"On verra en mars, rien n'est jamais perdu. Il faut rester optimistes, et savoir qu'on peut rebondir dès l'instant qu'il y a une droite qui existe dans le Loiret. Moi, j'ai vu des sondages sur les municipales 2020 au niveau national qui n'étaient pas si bons que ça pour la République en Marche."

Olivier Carré critique "une décision d'état-major parisien"

Juste avant la décision de la commission nationale d'investiture de son ancien parti, Olivier Carré, maire d'Orléans, avait estimé que "c'est une décision d'état-major parisien, ça ne change rien aux soutiens LR qui sont déjà avec moi et qui sont en train de se renforcer avec des membres des Républicains qui sont très surpris de ces méthodes qui consistent à nommer depuis Paris sans même que ceux qui sont candidats puissent défendre leur candidature".

Le maire, candidat à sa réelection, poursuit : "ce que je sais, c'est qu'autour de moi, aujourd’hui, il y a des membres de LR qui travaillent pour les orléanais et qui ont envie de continuer dans cet esprit de rassemblement qui nous unit"

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu