Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Politique

Serge Grouard, chef de file LR aux municipales à Orléans :"on va pouvoir entrer dans une deuxième phase"

-
Par , France Bleu Orléans

"Oui, je serai candidat, mais je ne m'autoproclame pas tête de liste", affirme Serge Grouard. Mardi soir, l'ex maire d'Orléans a été désigné chef de file pour les municipales 2020 par son parti Les Républicains. "Maintenant, je vais dialoguer, écouter et co-construire", dit-il à France Bleu Orléans.

Serge Grouard, ancien maire d'Orléans
Serge Grouard, ancien maire d'Orléans © Radio France - Antoine Denéchère

Orléans, France

Serge Grouard se dit "évidemment satisfait du choix de la commission nationale d'investiture" (CNI) des Républicains de le désigner chef de file du parti pour les élections municipales de mars 2020. 

La décision a été prise mardi soir au siège du parti à Paris : "j'ai tenu à être présent lors de cette CNI, je suis satisfait car cela s'est fait dans une ambiance très conviviale et détendue, en dix minutes environ car il n'y avait pas vraiment de débat sur le sujet orléanais".  Les quatre parlementaires LR du Loiret étaient présents également : "ils ont soutenu ma démarche devant la CNI". En revanche, Olivier Geffroy, président départemental de LR, était absent. Celui qui a d'ores et déjà décidé de s'allier au maire actuel d'Orléans, Olivier Carré, soutenu par LREM, avait annoncé le 18 octobre à France Bleu Orléans son intention de demander, lui aussi, à être choisi comme chef de file par son parti.

Je ne m'autoproclame pas tête de liste !"

Serge Grouard (maire de 2001 à 2015) confirme qu'il sera bien candidat sur une liste aux prochaines municipales : "oui je serai sur la liste mais je ne m'autoproclame pas tête de liste", explique-t-il ce mercredi à France Bleu Orléans. 

"Après cette étape politique, je vais entrer dans une nouvelle phase. Je vais rassembler les orléanais de bonne volonté. Mon intention est de procéder de façon un peu différente des précédentes fois [Serge Grouard a participé à quatre campagnes municipales depuis 1995], je vais solliciter les orléanais et les écouter, et on va être dans la co-construction d'un projet municipal". Cette phase, qui précède le choix de la tête de liste et des candidats, devrait durer "jusqu'à la fin de l'année", indique Serge Grouard. On imagine qu'il y aura aussi des discussions avec d'autres forces politiques, comme l'UDI.

Retrouver un esprit d'équipe"

Serge Grouard, désormais en guerre ouverte avec Olivier Carré (ex LR), son successeur à la mairie d'Orléans, entend "retrouver un esprit d'équipe, un collectif. Je n'avais pas l'intention de revenir [lors de sa démission en 2015 pour raisons de santé] mais la crise politique est d'une telle ampleur à Orléans, que je le fais. Mais j'ai toujours été là, j'ai quasiment tout le temps siégé au conseil municipal et métropolitain, je ne suis pas parti, j'ai toujours mouillé la chemise pour Orléans, même si je n'étais plus maire".

Un renouvellement des têtes ?

Serge Grouard, qui a créé avec d'autres élus un groupe dissident de la majorité municipale le mois dernier à Orléans, ne risque-t-il pas de repartir avec une équipe majoritairement composée "d'anciens, de la génération 2001 ?" "Je sais qu'il y a une volonté de nous ringardiser mais vous allez être surpris sur le renouvellement. C'est important, j'ai envie de faire monter une nouvelle génération qui reprendra les rênes, il y en a d'ailleurs qui sont déjà là depuis 2014".

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu