Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Politique

Serge Grouard quitte sa fonction d'adjoint à Orléans : la rupture est consommée avec Olivier Carré

-
Par , , France Bleu Orléans

C'est la rupture entre Serge Grouard, l'ancien maire d'Orléans, et son successeur Olivier Carré, épinglé mercredi par le Canard Enchaîné. Serge Grouard annonce cet après-midi en plein conseil municipal qu'il quitte son poste d'adjoint - tout en excluant de vouloir redevenir maire.

Le poste d'adjoint occupé par Serge Grouard depuis 2015 est désormais vacant au sein du conseil municipal d'Orléans.
Le poste d'adjoint occupé par Serge Grouard depuis 2015 est désormais vacant au sein du conseil municipal d'Orléans. © Radio France - Christophe Dupuy

Orléans, France

C'est un véritable séisme sur la scène politique orléanaise : Serge Grouard a annoncé cet après-midi, en plein conseil municipal, qu'il mettait fin à ses fonctions d'adjoint chargé de la stratégie métropolitaine. L'ancien maire d'Orléans n'a pas apprécié les révélations du Canard Enchaîné mercredi dernier sur son successeur Olivier Carré, à qui le journal satirique reproche ses nombreux voyages et ses séjours fréquents dans des hôtels à Paris. Les dénégations d'Olivier Carré pour qui "cette affaire fait pschitt, car c'est un tissu de contre-vérités" n'ont visiblement pas convaincu Serge Grouard.

L'opposition avait tout de suite ouvert les hostilités lors de conseil municipal. "Nous n'en resterons pas là, vos explications sont insuffisantes", a ainsi lancé la socialiste Corinne Leveleux-Teixeira à l'encontre d'Olivier Carré, aussitôt rejointe par l'élue communiste Dominique Tripet. Dans la majorité, Nathalie Kerrien, adjointe à la Culture, s'est interrogée à haute voix : "Pourquoi ne portez-vous pas plainte contre le Canard Enchaîné si ses informations sont fausses ?" - "Parce que ce n'est pas dans mes habitudes de porter plainte contre la presse", lui a répondu Olivier Carré.

Ce n'est rien sur le plan comptable - mais sur le plan moral, c'est tout"

Mais c'est donc finalement de Serge Grouard que sont venues les critiques les plus dures. L'ancien maire d'Orléans (de 2001 à 2015) a lu de manière très solennelle une véritable déclaration à l'encontre de son successeur : "Lorsque je vous ai confié les rênes du pouvoir en 2015, _je pensais que nous parlions de la même voix_, sans l'ombre d'un doute. Je me suis trompé, et j'en suis navré et déçu. C'est une divergence entre nous. On a le droit de représenter la Ville, mais doit-on multiplier les voyages à l'étranger ? On a le droit d'aller à Paris défendre la Ville, mais doit-on aussi souvent séjourner dans les hôtels de la capitale ?"

Et Serge Grouard  d'insister : "_Ce n'est rien sur le strict plan comptable, mais sur le plan moral, c'est tout_. Vos déplacements et nuits d'hôtels, cela fait une moyenne de 1 700 euros par mois : c'est le salaire médian des Français et c'est plus que le salaire de la plupart des agents des de la Ville." Mais l'ancien maire a aussi coupé court aux rumeurs politiques dont il fait l'objet sur l'envie d'un éventuel retour : "Nos concitoyens nous demandent la probité pour nous accorder leur confiance. Cette confiance, ils me la témoignent encore. Si je me suis retiré en 2015 pour des raisons de santé, croyez-le, ce n'était pas pour y revenir."

C'est la fin d'un chapitre de plus de vingt ans"

Il ne restait plus à Serge Grouard qu'à conclure : "Monsieur Carré, nous divergeons. C'est la fin d'un chapitre de plus d'une vingtaine d'années" (NDLR : Olivier Carré a été premier adjoint de 2001 à 2015). C'est une infinie tristesse." Et d'annoncer qu'il cessait sa fonction d'adjoint à la stratégie métropolitaine à compter du 1er juillet, tout en restant conseiller municipal. "Je n'ai rien à ajouter", lui a répondu Olivier Carré.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu