Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Politique

SNCF : la réforme ferroviaire définitivement adoptée par le Parlement

jeudi 14 juin 2018 à 12:10 - Mis à jour le jeudi 14 juin 2018 à 14:45 Par Géraldine Houdayer, France Bleu

Après un ultime vote au Sénat, la réforme de la SNCF a été définitivement adoptée par le Parlement ce jeudi. Le projet est toujours contesté par les syndicats de cheminots, qui ont appelé mercredi à poursuivre la grève, la plus longue depuis 30 ans.

En gare de Marseille, le 23 mai denrier.
En gare de Marseille, le 23 mai denrier. © AFP - Gerard Bottino/CrowdSpark

Après un ultime vote au Sénat, la réforme de la SNCF a été définitivement adoptée, ce jeudi. Le projet de loi est toujours contesté par les syndicats de cheminots, qui ont appelé mercredi à poursuivre la grève, la plus longue depuis 30 ans.  L'ouverture à la concurrence, la fin du statut de cheminot pour les nouvelles recrues et la transformation juridique de la SNCF sont donc désormais figées.

Un vote très majoritaire au Sénat et à l'Assemblée nationale 

Le Sénat a approuvé la réforme avec une large majorité de 245 voix contre 82, moins de 24 heures après un vote très majoritaire à l'Assemblée nationale. La réforme est appelée à entrer en vigueur le 1er janvier 2020. Une réunion entre  l'État, le patronat et les syndicats est prévue vendredi pour débuter les négociations sur la future convention collective de la branche, qui remplacera le statut du cheminot pour les nouveaux embauchés et pour les salariés des entités qui entreront en concurrence avec la SNCF. Le gouvernement espère un accord sur cette nouvelle convention avant décembre 2019.

La ministre des Transports salue l'aboutissement de la réforme 

La ministre des Transports a salué l'aboutissement de plus de "trois mois de réforme", qui s'est faite "démocratiquement et dans le dialogue permanent". "Cette réforme est arrivée à son terme aujourd’hui. D’autres négociations vont désormais s’ouvrir, à la fois : au niveau de la branche, et je réunirai les  partenaires sociaux demain pour qu’ils puissent s’engager dans cette discussion ; et au niveau de l’entreprise elle-même", a dit Elisabeth Borne dans un communiqué.

  - Visactu
© Visactu -