Politique

SONDAGE : Steeve Briois, candidat Front National, donné gagnant à Hénin-Beaumont

Par Eric Turpin, France Bleu Nord mercredi 19 mars 2014 à 18:00

L'hotel de ville de Hénin-Beaumont
L'hotel de ville de Hénin-Beaumont © Patrick James - MaxPPP

La liste du Front national conduite par Steeve Briois arriverait en tête aux deux tours à Henin-Beaumont dans le Pas-de-Calais, lors des élections municipales. C’est ce que révèle un sondage Ipsos/Steria pour France Bleu Nord et France 3 Nord-Pas-de-Calais.

Steeve Briois, le candidat du Front National arriverait nettement en tête du premier tour avec 45% des intentions de vote tandis que le maire sortant socialiste Eugène Binaisse ne recueillerait que 34%. C’est ce que révèle un sondage Ipsos/steria pour France Bleu Nord et France 3 Nord-Pas-de-Calais.

C’est mieux que les scores déjà élevés de Marine Le Pen au premier tour de l’élection présidentielle de 2012 (35,2%) et au premier tour des élections législatives de la même année (36%), signe de la dynamique du Front National.

Gérard Dalongeville, l’ancien maire d’Hénin-Beaumont, qui s’est présenté après un appel suspensif de sa condamnation à trois ans de prison ferme pour détournement de fonds public et à une inéligibilité de 5 ans, est crédité de 9% des intentions de vote.

La Liste MRC conduite par Georges Bouquillon, premier adjoint au maire sortant, recueillerait 6%. Même score pour Jean Marc Legrand, le candidat de droite soutenu par l’UMP et l’UDI.

La gauche paie ses divisions

Si l’on additionne les voix de gauche, on arrive à 49% des intentions de vote au premier tour. Ce qui est inférieur au score de 2009. La gauche avait totalisé 54,3% Elle paie ses divisions.

Dans l’hypothèse d’une triangulaire avec Gérad Dalongeville, Steeve Briois arriverait là aussi en tête avec 49% des intentions de vote. Eugène Binaisse obtiendrait 42%. Gérard Dalongeville parviendrait au même niveau qu’au premier tour avec 9% des intentions de vote.

Dans l’hypothèse d’un duel au second tour, Steeve Briois, le candidat Front National serait élu maire avec 52% contre 48% pour le socialiste Eugène Binaisse. Le score apparaît plus serré dans ce cas de figure, d’autant que l’Ipsos annonce plus ou moins 4 points de marge d’erreur sur les résultats du sondage.

Mais la dynamique de campagne, la détermination des électeurs du Front National (83% se déclarent certains de leur choix) le contexte national et local peu favorable à la gauche et le bilan mitigé du maire sortant, pourraient faire pencher la balance du côté du Front National.

 

[Les municipales à Hénin-Beaumont](//infogr.am/les-municipales-a-henin-beaumont) | [Create Infographics](//infogr.am)Le sondage Ipsos/Steria révèle que la participation se situerait entre 67% et 71%. Autre enseignement de l’enquête. 51% des électeurs se déclarent satisfaits du bilan du maire sortant et de son équipe. [51% des héninois satisfaits du maire sortant](//infogr.am/51-des-heninois-satisfaits-du-maire-sortant) | [Create Infographics](//infogr.am)Le sondage Ipsos/Steria a été réalisé par téléphone les 17 et 18 mars 2014 auprès d’un échantillon représentatif de 502 personnes, âgées de 18 ans et plus, inscrites sur les listes électorales à Hénin-Beaumont, selon la méthode des quotas.

L'analyse de Pierre Mathiot, le directeur de Sciences Po Lille