Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Politique

Municipales à Cherbourg : Sonia Krimi dévoile ses premières mesures, il y a comme un air de déjà vu

-
Par , France Bleu Cotentin

Sonia Krimi est sortie du bois ce vendredi matin, en mettant fin au faux suspens entourant sa candidature en tête de liste à la mairie de Cherbourg. La députée La République en Marche dévoile quelques mesures qui se veulent phares, mais qui paraissent glanées, à droite à gauche.

Sonia Krimi annonce prendre la tête d'une liste soutenue par LREM pour les municipales à Cherbourg-en-Cotentin.
Sonia Krimi annonce prendre la tête d'une liste soutenue par LREM pour les municipales à Cherbourg-en-Cotentin. © Radio France - Benoît Martin

Cherbourg, France

La députée LREM Sonia Krimi a officialisé sa candidature pour les municipales de Cherbourg-en-Cotentin ce vendredi matin. Entourée de plusieurs soutiens dont certains devraient figurer sur la future liste (au premier rang desquels, le maire délégué de Querqueville Jean-Michel Maghe), la candidate a indiqué avoir pris sa décision notamment pour donner à Cherbourg la possibilité de se développer en dehors des clans politiques. Elle annonce donc une liste ouverte soutenue par le parti LREM dont elle briguera l'investiture. 

Si le début officiel de la campagne a lieu le 29 novembre, la candidate, tête d'une liste qui sera baptisée "Pour vous", a fixé les principales priorités de son équipe. Elle compte ainsi développer un programme mettant la santé, l'environnement, la solidarité et l'éducation au centre de ses préoccupations. Et au passage, Sonia Krimi annonce quelques mesures qui se veulent phares. Mais en y regardant de plus près, on s'aperçoit vite qu'elles ne sont pas si nouvelles que cela, et que la machine à recycler les bonnes idées a bien fonctionné. 

Des propositions innovantes?

Ainsi, si le programme a été "construit au terme d'un an d'une large consultation citoyenne" selon Sonia Krimi, il aboutit à des propositions qui ont un goût de déjà vu. Sonia Krimi promet une salle de sports et de spectacles. Une structure d'environ 3500 places qui pourrait être financée dans le cadre d'un partenariat public-privé. Il se trouve qu'une telle proposition figurait déjà, il y a 6 ans au programme du candidat de droite David Margueritte, qui l'a remise dans le débat au mois de septembre. 

Autre ambition de la candidate Sonia Krimi : atteindre la gratuité des bus. C'était cette fois l'objectif de la Gauche debout il y a 6 ans. Les élus de ce groupe ont d'ailleurs réussi à obtenir la gratuité pour une partie de la population la plus en difficulté. On dira que Sonia Krimi, veut achever le travail. De même, elle compte développer, dans la restauration collective, les repas bio ce qui est rendu obligatoire par la loi. Alors la candidate va plus loin et compte se battre pour proposer des repas locaux.  Mais pour le coup, des repas locaux, des circuits courts, c'est le maire actuel Benoît Arrivé qui a annoncé cet objectif il y a quelques semaines, en présentant le projet de nouvelle cuisine centrale au sein de l'ex hôpital maritime. 

Un financement pas encore arrêté

Dernière mesure concrète annoncée par Sonia Krimi : le retour à la semaine d'école de 4 jours. La candidate qui annonce que le financement de ces mesures et des autres, sera dévoilé rapidement mais qu'il n'est pas encore complètement arrêté. On apprend cependant qu'il n'est pas question d'augmenter la fiscalité, que l'on peut récupérer de l'argent en se séparant d'une partie des bâtiments municipaux qui n'ont plus d'affectation dans le cadre de la création de Cherbourg-en-Cotentin, et qu'il n'y aura pas de réduction du nombre d'agents

Sonia Krimi termine en indiquant ne pas vouloir faire table rase du passé. Ca commence visiblement par son programme.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu