Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Fin de la taxe d'habitation: une "perte d'autonomie" selon le président des Maires de Haute-Vienne

-
Par , , France Bleu Limousin

La taxe d'habitation arrive en ce moment. 80% des foyers en seront exonérés cette année, et plus personne ne la paiera en 2023. C'est sûrement bon pour le pouvoir d'achat, mais mauvais pour les collectivités qui la percevaient, selon Stéphane Delautrette, président des Maires de Haute-Vienne.

Les avis de taxe d'habitation arrivent en ce moment (image d'illustration, 2017)
Les avis de taxe d'habitation arrivent en ce moment (image d'illustration, 2017) © Maxppp - Aurélie Audureau

Les avis de taxe d'habitation arrivent en ce moment, dans les boîtes aux lettres. Mais cette année marque le début de la fin de cet impôt sur le logement habité. 80% des foyers en seront exonérés cette année, et plus personne ne la paiera en 2023. C'est sûrement bon pour le pouvoir d'achat, mais mauvais pour les collectivités qui la percevaient, selon Stéphane Delautrette, le président des Maires de Haute-Vienne, qui était ce mardi matin l'invité de France Bleu Limousin. "Avec cette suppression de la taxe d'habitation", explique-t-il, "_on perd toute la dynamique qu'avait cette fiscalité_, même si on nous dit qu'elle va être compensée par l'Etat". 

Une perte financière et une perte d'autonomie ?

Le nouveau président de l'Association des maires de Haute-Vienne voit dans sa disparition "à la fois une perte financière et une perte d'autonomie". Pire, c'est une "déconnexion entre la fiscalité locale et les acteurs du territoire" selon lui. "C'est pour cela qu'on interpelle l'Etat aujourd'hui" poursuit Stéphane Delautrette. "Aujourd'hui, les collectivités développent des services indispensables au maintien des populations sur leurs territoires, les services à la personne ou les services à l'enfance, et les priver de cette autonomie, cela les met en difficulté" argumente le Maire des Cars. 

Pour autant, l'Etat a promis de mettre des millions d'euros sur la table, pour compenser la perte de ces recettes fiscales. Est-ce insuffisant ? "C'est un jeu de transfert de l'impôt qui fait que certains collectivités comme les Départements perdent totalement leur autonomie fiscale. Ensuite, cette perte de liberté sur l'application des taux fait que nous ne pouvons plus mettre en rapport la fiscalité avec les projets que nous portons" juge le Président des Maires de Haute-Vienne. Le gouvernement a prévu notamment des aides à l'investissement, "mais l'aide à l'investissement ne répond pas aux besoins de financement du fonctionnement" dit encore Stéphane Delautrette, qui s'interroge aussi sur le futur. Cette compensation serait selon lui "très ponctuelle : comment les choses vont évoluer dans le temps?" s'est-il demandé au micro de Jérôme Edant.

Ce que nous combattons, c'est la méthode, pas l'objectif

Interrogé enfin sur le fait que la suppression annoncée de la taxe d'habitation est forcément une mesure populaire chez les citoyens, puisqu'elle augmente mécaniquement le pouvoir d'achat, le Président de l'Association des Maires de Haute-Vienne a bien précisé "ne pas reprocher au gouvernement d'avoir mis en place des mesures qui consistent à améliorer le pouvoir d'achat en général". Il regrette simplement que cela se fasse, "pour partie, sur le dos des collectivités". "Ce que nous combattons, c'est la méthode, pas l'objectif" a conclu Stéphane Delautrette. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess