Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Départementales : "Stéphane Haussoulier fait consensus" à droite et au centre, dit le président LR de la Somme

-
Par , France Bleu Picardie

Alors que dans plusieurs cantons de la Somme les listes de la gauche et du Rassemblement national sont bien implantées, Pierre Savreux, patron du parti Les Républicains dans la Somme, estime que la majorité départementale n'est "pas fragilisée" en vue des élections.

Pierre Savreux, nouveau président de la fédération Les Républicains de la Somme
Pierre Savreux, nouveau président de la fédération Les Républicains de la Somme © Radio France - France Bleu Picardie

Alors que dans plusieurs cantons de la Somme les listes de la gauche et du Rassemblement national sont bien implantées, Pierre Savreux, patron du parti Les Républicains dans la Somme et invité de France Bleu Picardie ce jeudi 6 mai, estime que la majorité départementale n'est "pas fragilisée" en vue des élections. "On a des élus qui ont fait le job, souligne le président LR de la Somme. Et souvent, les élections départementales sont une réplique sismique des élections précédentes. Aux municipales, nous avons conservé Albert, Amiens, nous avons gagné Abbeville", détaille-t-il.

"Voter RN, on se fait plaisir au moment du vote pour exprimer son ras-le-bol, mais après les élus sont aux abonnés absents"

Face à la liste de la droite et du centre "Unis pour la Somme", il y a des candidatures du Rassemblement national (RN) bien placées dans plusieurs cantons - c'est le cas notamment dans le canton de Corbie, où le binôme RN est sortant, mais aussi dans le canton d'Amiens Ouest, qui comprend le quartier Etouvie : "Il faut montrer aux gens que quand on vote pour le RN, on se fait plaisir au moment du vote car on exprime son ras-le-bol sauf qu'après, on a des élus qui sont aux abonnés absents pendant six ans", explique Pierre Savreux. Et pour ce qui est des oppositions aux listes de gauche : "Voter pour la droite et la gauche, c'est différent. Nous, nous ne souhaitons pas augmenter les impôts pour préserver le pouvoir d'achat, nous n'avons pas de position dogmatique sur la sécurité - c'est pour cela que nous souhaitons accompagner les collectivités dans l'achat de caméras de vidéosurveillance ou pour équiper leur police municipale". Par ailleurs, "sur le RSA (Revenu de solidarité active), on ne souhaite pas encourager l'assistanat : on souhaite que les gens retrouvent vite le chemin de l'emploi", décrit Pierre Savreux pour montrer la différence avec la gauche.

Interviewé sur la fameuse cagnotte de 150 millions d'euros mise de côté par l'ancien président du conseil départemental Laurent Somon, et dont la gauche réclame qu'elle soit distribuée, Pierre Savreux estime "qu'on peut remercier Laurent Somon d'avoir assaini les finances pour retrouver ces marges de manoeuvre. Cela nous permet de financier un plan de relance de 50 millions d'euros pour aider les secteurs les plus touchés par la crise, explique le président des LR de la Somme. Et puis on ne mesure pas encore les conséquences et l'ampleur de cette crise : on pourrait très bien se retrouver avec des bénéficiaires du RSA en plus, on serait bien contents de trouver cette cagnotte" pour le financer, ajoute Pierre Savreux. Si jamais la liste "Unis pour la Somme" conservait sa majorité après le scrutin des 20 et 27 juin, Pierre Savreux juge que Stéphane Haussoulier pourrait rempiler comme président du conseil départemental : "Il fait l'unanimité parmi les conseillers départementaux ; pour moi il fait le job, il fait consensus, il est le candidat naturel de la droite et du centre". 

Aux régionales, "Xavier Bertrand est le seul capable de battre le RN"

Enfin, interrogé sur les régionales dans les Hauts-de-France et la possible candidature du ministre de la Justice Eric Dupond-Moretti à la place du secrétaire d'Etat aux retraites Laurent Pietraszewski en tête de liste La République en Marche (LREM), Pierre Savreux affirme que son parti continuera à soutenir Xavier Bertrand, quoi qu'il arrive : "La seule question qui sera posée aux électeurs : est-ce que vous voulez encore de Xavier Bertrand ? Quand je vais sur le terrain, je constate que c'est le cas. Nous avons des conseillers qui ont fait le job, Ils se sont battus au quotidien pour trouver des solutions pour les habitants. J'ai un message pour les électeurs de la droite et du centre qui seraient tentés par LREM : le seul aujourd'hui capable de battre le RN, c'est Xavier Bertrand", détaille-t-il.

Et de conclure que cette candidature pressentie d'Eric Dupond-Moretti en tête de liste LREM aux régionales Hauts-de-France, "c'est un aveu d'échec de LREM : la candidature envisagée ne prend pas et ils la changent en cours de route. Cela montre l'incapacité du parti présidentiel à s'implanter localement : ils n'avaient pas réussi leur coup aux municipales et quelque chose me dit que cela sera la même chose aux départementales et régionales", conclut le président du parti LR dans la Somme.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess