Politique

"Stop au désengagement de l'Etat", les élus mayennais mobilisés

Par Charlotte Derouin, France Bleu Mayenne lundi 19 septembre 2016 à 19:32

Olivier Richefou, le président du Conseil départemental avec Frédéric Veaux, le préfet du département.
Olivier Richefou, le président du Conseil départemental avec Frédéric Veaux, le préfet du département. © Radio France - Charlotte Derouin

Une vingtaine d'élus du Conseil départemental ont remis une lettre au préfet aujourd'hui. Ils dénoncent la diminution constante des moyens accordés par l’État au département.

Les élus du Conseil départemental ont déposé aujourd'hui une lettre au préfet dans laquelle ils pointent du doigt une situation financière difficile. "Concrètement, depuis 2014, c'est 150 millions d'euros pour le département de la Mayenne, c'est une somme que nous n'investissons pas sur le territoire, explique Olivier Richefou, le président du Conseil département. Nous avons un réseau routier de plus de 3 500 kilomètres qui mériterait sans doute des renouvellements que nous retardons car nous ne pouvons pas les faire", poursuit-il.

En 2017, des départements comme le notre pourront se retrouver en difficulté, Nicole Bouillon, vice-présidente du Conseil départemental en charge des finances

Les élus pointent du doigt la baisse des dotations de l’État mais aussi les transferts de compétence non compensés comme le RSA, le revenu de solidarité active. Le nombre d'allocataires a augmenté ces dernières années, une hausse que l’État n'a pas suivi. "Le département de la Mayenne n'est pas le plus touché car le nombre de bénéficiaires reste modeste, précise Nicole Bouillon, la vice-présidente en charge des finances. Dans certains départements, le manque à gagner de l’État correspond à des sommes qui sont extrêmement importantes. Cette année, on estime que 40 départements ne boucleront pas leur budget et en 2017, ce sont des départements comme le notre qui peuvent se retrouver en difficulté", conclut-elle.

Un mouvement national

Des actions comme celles-ci sont menées toute cette semaine un peu partout dans l'hexagone à l'initiative de Dominique Bussereau, le président de l'association des départements de France. Des négociations ont été engagées par les départements pour tenter de limiter les baisses de dotations. Les départements qui tiendront leur Congrès annuel du 5 au 7 octobre à Poitiers.

Partager sur :