Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Politique

Droit local : à Strasbourg, François Hollande évite les sujets qui fâchent

jeudi 23 juin 2016 à 17:30 Par France Bleu Alsace, France Bleu Alsace et France Bleu Elsass

François Hollande était en visite à Strasbourg ce jeudi, accompagné de sa ministre de l'Education nationale, Najat Vallaud Belkacem, à l'occasion des 150 ans de la Ligue de l'enseignement. Aucune annonce concrète pour un président déjà en campagne.

Plantu remet à Hollande un dessin pour les 150 ans de la ligue de l'enseignement
Plantu remet à Hollande un dessin pour les 150 ans de la ligue de l'enseignement © Maxppp - MAXPPP

Strasbourg, France

Pas d'annonce fracassante ce jeudi à l'occasion du déplacement de François Hollande à Strasbourg, ce jeudi. Les organisations laïques attendaient pourtant des déclarations fortes sur le droit local alsaco-mosellan, par exemple sur la fin de l'enseignement religieux obligatoire ou l'abrogation du délit de blasphème. Le président, accompagné de sa ministre de l'Education nationale pour célébrer les 150 ans de la Ligue de l'enseignement est arrivé vers 15 heures au Palais des congrès de Strasbourg, évitant soigneusement les manifestations contre le projet de loi El Khomri et repartant une heure plus tard.

Si son discours a fait mention du droit local, François Hollande n'a fait aucune déclaration forte sur le sujet. Le Président s'est contenté de déclarer qu'il respectait le droit local "qui fait partie de l'histoire"  ajoutant qu'il était légitime que sa ministre de l'Education nationale ouvre des discussions avec les rectorats concernant les heures de religion. Des "discussions toujours en cours". Aucune prise de position d'un président Hollande en campagne qui a surtout vanté son bilan dans le domaine de l'enseignement.

François Hollande à Strasbourg sur le droit local.

François Hollande a par contre défendu l'idée européenne à la veille du référendum anglais sur le maintien ou non du Royaume-Uni dans l'UE. "Bien sûr que je souhaite que, demain (vendredi) matin, nous apprenions qu'ils sont restés dans l'Union européenne, parce que c'est leur place."

Le dessin offert par Plantu à François Hollande - Maxppp
Le dessin offert par Plantu à François Hollande © Maxppp - MAXPPP

François Hollande revient samedi à Colmar à l’occasion de l’assemblée générale de l’UNAF (Union nationale des associations familiales).