Politique

Strasbourg, Mulhouse, Wissembourg... revivez les débats municipales de la matinale de France Bleu Alsace

Par Matthieu Rouault, France Bleu Alsace lundi 24 mars 2014 à 9:11

Roland Ries (PS), Jean-Luc Schaffahauser (FN) et Fabienne Keller (UMP) en débat sur France Bleu Alsace
Roland Ries (PS), Jean-Luc Schaffahauser (FN) et Fabienne Keller (UMP) en débat sur France Bleu Alsace © Radio France - Matthieu Rouault

Les trois candidats qualifiés pour le second tour des municipales à Strasbourg et à Mulhouse étaient ce lundi matin en direct des studios de France Bleu Alsace pour débattre. Retrouvez aussi la réaction de Patrick Binder, patron du FN dans la région, de Patricia Schillinger, sénatrice socialiste et de Christian Gliech qui doit composer avec une pentagulaire à Wissembourg.

Une forte abstention, la gauche sanctionnée, l'UMP renforcée et le Front national en forte progression. C'est en quelques lignes ce que l'on retiendra de ce premier tour des municipales.

A Strasbourg , l'UMP Fabienne Keller arrive en tête avec près de 33% des voix, devant le maire socialiste sortant Roland Ries à 31%. Le candidat du Front national, Jean-Luc Schaffahauser s'est lui aussi qualifié pour le second tour en capitalisant près de 11% des suffrages. Ils étaient tous les trois en débat ce lundi matin sur France Bleu Alsace.

débat 1er tour municipales strasbourg - MF5 BF

L'UMP en ballotage favorable à Mulhouse

Même configuration à Mulhouse où l'UMP sortant Jean Rottner a recueilli plus de 42% des suffrages, loin devant le socialiste Pierre Freyburger (31%) et Martine Binder du Front national (22%).

débat 1er tour municipales mulhouse - MF5 BF

Et pour le politologue alsacien Richard Kleinschmager, Mulhouse n'est définitivement plus une ville de gauche.

kleinchmager - MF5 BF

Gilbert Meyer réélu à Colmar

A Colmar , Gilbert Meyer a raflé la mise. Le maire UMP sortant s'est vu réélir dès le premier tour pour un quatrième et dernier mandat. Il n'a pas caché son émotion hier soir.

6h15 2' Colmar

Et notre humoriste, Jean Philippe Pierre n'a pas résisté à revenir sur cette réélection à Colmar avec le piquant qu'on lui connaît.

jpp - MF5 BF

Le Front national en forte progression

Autre particularité de ce scrutin, la poussée du Front national. En Alsace, il se maintient dans plusieurs ville au second tour. "Nous ne ferons aucune alliance avec le PS ou l'UMP" a déclaré dimanche soir Marine Le Pen, chef de file du parti d'extrême droite. Son représentant régional, Patrick Binder est sur la même ligne.

patrick binder - MF5 BF

La gauche sanctionnée

Véritable adhésion aux thèses du Front national ou rejet du gouvernement, la gauche a beaucoup souffert lors de ce premier tour. C'est le cas à Hegenheim où la sénatrice-maire s'est fait sortir dès dimanche soir. Patricia Schillinger appelle François Hollande à "écouter les Français après ce vote sanction".

schillinger - MF5 BF

Une pentagulaire à Wissembourg

Dernier fait marquant en Alsace, la situation d'une pentagulaire à Wissembourg . Cinq listes sont en position de se maintenir au second tour. Pour le maire sortant Christian Gliech, "c'est le résultat d'une campagne en dessous de la ceinture" et d'un acharnement contre sa candidature.

gliech - MF5 BF

Et vous pouvez retrouvez toutes les réactions de ce lundi matin en cliquant ici.

Partager sur :