Politique

Strasbourg reste à gauche, Roland Ries l'emporte de justesse

France Bleu Alsace lundi 31 mars 2014 à 2:03

Roland Ries, réélu maire PS de Strasbourg, célèbre sa victoire.
Roland Ries, réélu maire PS de Strasbourg, célèbre sa victoire. © MAXPPP

Le maire sortant socialiste, Roland Ries a réussi à inverser la tendance du 1er tour. Il avait 1.200 voix de retard la semaine dernière, il l’emporte dimanche soir avec près de 1.500 voix d’avance sur l’UMP Fabienne Keller. Le candidat frontiste, Jean-Luc Schaffhauser, ne réunit que 8% des voix.

L’élection s’est jouée à 1.509 voix : c’est l’écart entre le maire sortant socialiste Roland Ries et sa rivale UMP, Fabienne Keller, qui occupait le fauteuil de maire juste avant lui, de 2001 à 2008. Elle ne prendra pas sa revanche cette fois-ci. La sénatrice de 54 ans pâtit certainement de la présence du Front national au second tour. Le candidat du Rassemblement Bleu Marine, Jean-Luc Schaffhauser, a fait 8%.

Pour se faire réélire, le socialiste Roland Ries avoue avoir bataillé contre le vote-sanction à l’encontre du gouvernement : "La campagne que j'ai menée dans l'entre-deux tours était très simple, elle portait d'abord sur l'avertissement du premier tour que j'ai transmis. Maintenant, il s'agit de savoir qui va être le maire de Strasbourg, c'est ça que j'ai répété toute la semaine."

bob ries pour enro cath

La victoire de la gauche s'explique surtout par la présence du Front national au deuxième tour, selon la candidate UMP Fabienne Keller. "La configuration très particulière de la triangulaire - ça fait longtemps qu'à Strasbourg, le FN n'était plus au second tour - a créé des conditions particulières. C'est ainsi, c'est le choix des Strasbourgeois."

bob keller pour enro cath