Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Politique

Suppression du Pass contraception en Auvergne-Rhône-Alpes : Laurent Wauquiez dément

mercredi 13 avril 2016 à 14:28 Par Julien Corbière, France Bleu Drôme Ardèche, France Bleu Isère, France Bleu Pays d'Auvergne, France Bleu Pays de Savoie, France Bleu Saint-Étienne Loire et France Bleu

L'entourage du président de la région Auvergne-Rhône-Alpes dément la suppression annoncée du Pass contraception. Demain, jeudi, Laurent Wauquiez doit faire voter son premier budget à la région. Les débats s'annoncent tendus autour des économies qu'il a annoncées.

Laurent Wauquiez, président du Conseil Régional Auvergne Rhône-Alpes
Laurent Wauquiez, président du Conseil Régional Auvergne Rhône-Alpes © Maxppp - Maxppp

L'entourage de Laurent Wauquiez a formellement démenti ce mercredi après-midi, avoir l'intention de supprimer le Pass contraception à l'occasion de l'examen du budget primitif de la région Auvergne Rhône-Alpes, jeudi et vendredi, à Lyon. Selon un proche du nouveau président joint par France Bleu Saint-Étienne Loire : "Il n'a jamais été question de supprimer cette mesure, elle n'est pas du tout remise en cause".

Une heure plus tard, c'est sur son compte Twitter que Laurent Wauquiez a confirmé :

Le Pass contraception est un dispositif, mis en place par la précédente majorité de Jean-Jack Queyranne. Il permet aux lycéens et aux apprentis d'avoir un accès facilité à des moyens de contraception et de prévention des maladies sexuellement transmissibles. Il permet par exemple aux jeunes filles et garçons d'avoir une consultation médicale gratuite, une prise de sang pour le dépistage et des moyens de contraception. Près de 30.000 jeunes sont concernés.

Depuis hier, mardi, plusieurs sources font état d'une possible disparition de ce dispositif, dans le cadre de l'examen du premier budget proposé par Laurent Wauquiez. Le nouveau président a annoncé de nombreuses mesures d'économies, par exemple sur les avantages aux élus et l'enveloppe culture : une économie globale affiché à 75 millions d'euros. Mais selon ses proches, le budget consacré au Pass contraception ne serait pas touché.

La Stéphanoise Marie-Camille Rey est la vice-présidente chargée de la jeunesse au Conseil régional Auvergne-Rhône-Alpes. Elle ne comprend pas cette polémique.

"Il n'y a jamais eu d'ambiguïté, aucune annonce n'a été faite en ce sens bien au contraire. J'ai indiqué que pour le dispositif des cartes M'ra et Jeunes Nouveaux Mondes, tout était maintenu (...) J'y vois beaucoup de mauvaise foi de la part de l'opposition" (Marie-Camille Rey)

Marie-Camille Rey n'a pas envisagé de supprimer le pass-contraception

À l'origine de cette polémique, les débats en commission jeunesse la semaine dernière : le président de cette commission aurait estimé que l'accompagnement des jeunes dans la contraception relevait de la compétence de l'État et pas de la région. Le Front national demande l'abrogation de cette mesure et lors du vote il y a cinq ans, les élus de droite (à l'époque dans l'opposition) s'étaient divisés sur le sujet. C'est Ségolène Royal qui, en Poitou-Charentes, avait lancé ce dispositif pour la première fois.

Le budget 2016 de la région Auvergne-Rhône Alpes doit être voté ce jeudi soir.