Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Politique

Suppression partielle de la taxe d'habitation : pour Civray, ce sera 640.000 euros de manque

mardi 21 novembre 2017 à 10:19 Par Rivière Isabelle, France Bleu Poitou

Dans la Vienne, le maire de Civray est inquiet de la suppression partielle de la taxe d'habitation. Même si le gouvernement promet de compenser les pertes au centime près, l'élu espère un retrait du projet. Et il n'est pas le seul à le souhaiter au Congrès des maires de Paris.

Feuilles d'impôts
Feuilles d'impôts © Radio France

Civray, France

On parle de la suppression partielle de la taxe d'habitation cette année au Congrès des Maires qui se tient à Paris du 20 au 23 novembre 2017. Dans le Poitou comme ailleurs, cet impôt représente une part non négligeable des recettes des communes.

A Civray par exemple, la taxe d'habitation représente 640 000 euros. Sur les 3 millions de budget, cela équivaut environ à 20%. En cas de suppression de la TH pour 80% des foyers fiscaux français comme le veut le gouvernement, cela représenterait autant de "manque à engager" pour cette commune.

Des promesses de compensation, mais...

Certes, l'Exécutif promet de compenser au centime près mais cela ne rassurent pas complètement l'édile poitevin qui a en mémoire la suppression de la Taxe professionnelle, et les baisses de dotations successives.

"Depuis 2013, on a perdu 170 000 euros de dotations environ. On est donc obligé de faire des choix" explique Gilbert Jaladeau.

Système D et priorisation des chantiers

Le maire de Civray raconte qu'il n'a pas attendu la loi Notre et le regroupement de communes pour jouer la carte de la mutualisation.

"Avec les communes voisines, cela fait des années qu'on se prête du matériel pour éviter que chaque municipalité grève son budget en achetant une machine que la commune voisine possède déjà".

Pour les gros chantiers, là aussi, pas le choix. La commune fait travailler ses services techniques au maximum.

"On ne peut pas toujours faire appel aux entreprises locales. On le regrette, mais on est obligés de faire des économies pour compenser la baisse des dotations, précise M. Jaladeau.

De même, les chantiers sont priorisés. A Civray, il faudrait entre 100 et 120 000 euros pour refaire la toiture de l'Eglise. Si les dotations baissent et qu'on perd la taxe d'habitation, ce chantier va devoir attendre encore.

"Depuis quelques années déjà on se contente de traiter les tuiles. Mais il faudrait refaire toute la toiture de la nef", déplore l"élu.

Macron au Congrès des maires jeudi

Gilbert Jaladeau se rendra au Congrès des maires ce jeudi, jour où Emmanuel Macron a prévu de s'y rendre lui aussi. Il espère clairement un recul de l’Exécutif sur ce point de la suppression partielle de la taxe d'habitation.