Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Sur le marché de Bénodet dans le sud Finistère : Reprise de la campagne en douceur

-
Par , France Bleu Breizh Izel
Finistère, France

Après les attentats de Paris, la campagne des régionales avait été suspendue et elle a repris ce lundi. Le premier tour aura lieu le 6 décembre et sur le terrain, les candidats peinent à mobiliser les électeurs.

Candidats en campagne à Bénodet
Candidats en campagne à Bénodet © Radio France - Anne Tréguer

Sur le marché de Bénodet dans le sud Finistère, habituellement il y a du monde le lundi matin mais depuis les attentats, ils ne sont guère nombreux à venir faire leurs courses. Peu de monde et peu de candidats en campagne également, seule, Valérie Lecerf Livet, la candidate de la liste d'union de la droite " le choix de la Bretagne" qui rassemble Les Républicains, le Modem et l'UDI et Aurélie Berthelom une militante tractent. 

" Les gens ne sont pas trop motivés et ce temps sur le marché est un temps de présence, d'échanges. On redémarre la campagne. Avant les événements de Paris, ils avaient un peu conscience que les régionales arrivaient mais là l'actualité nationale a pris le dessus et c'est bien normal. Cà redémarre doucement. " Valérie Lecerf Livet. 

Aurélie reconnaît aussi que "c'est difficile  car tout le monde a encore les images en tête. Mais une fois qu'on y est c'est plaisant, on échange avec les électeurs potentiels. Ceux qui viennent nous voir sont partagés , soit, ils savent pour qui ils vont voter et ils nous posent des questions sur le programme, soit, ils nous disent  qu'ils vont s'abstenir. A nous de les mobiliser." 

Sur le marché de Bénodet on pouvait entendre ce lundi matin : "Moi je vote jamais et les régionales cela ne m'intéresse vraiment pas". Oh que si il faut aller voter et encore plus depuis les attentats lui répond une retraitée. C'est important pour la démocratie d'aller s'exprimer dans les urnes ! "

Même chose pour  le porte à porte. "Cela reste compliqué, la période ne s'y prête pas et depuis les attentats c'est encore plus délicat d'aller déranger les gens chez eux" ,reconnaît Valérie Lecerf Livet.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess