Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Politique

Taxe d'habitation : l'Association des maires de France dénonce une campagne de "dénigrement" sur les réseaux sociaux

vendredi 12 octobre 2018 à 19:47 Par Viviane Le Guen, France Bleu

Dans un communiqué diffusé ce vendredi, l'Association des maires de France dénonce une campagne de "dénigrement irresponsable" des maires qui ont décidé d'augmenter la taxe d'habitation sur les réseaux sociaux et demande à Emmanuel Macron "de faire cesser cette séquence déplorable".

La taxe d'habitation arrive progressivement chez les contribuables français
La taxe d'habitation arrive progressivement chez les contribuables français © AFP - PHILIPPE HUGUEN

Alors que le gouvernement a annoncé une baisse de la taxe d'habitation pour une partie des contribuables, les habitants d'environ 6.000 villes de France ont eu la surprise de découvrir que leur impôt était en hausse cette année

La faute aux élus locaux, auxquels le gouvernement a laissé "la liberté de fixer leur taux" a réagi le ministre des Comptes publics, Gérald Darmanin, dans une interview au Figaro publiée vendredi. Des déclarations qui ont provoqué de vives critiques des maires épinglés qui justifient cette augmentation par la nécessité de compenser les baisses de dotations de l'Etat aux communes.

#Balancetonmaire, "une insulte"

Sur les réseaux sociaux, certains internautes ont fait part de leur mécontentement avec le hashtag #Balancetonmaire.

Une campagne de "dénigrement irresponsable", un "dérapage insupportable" dont " le gouvernement et le parti majoritaire" sont en partie responsable pour l'Association des maires de France (AMF). Dans un communiqué publié ce vendredi soir, l’association demande à Emmanuel Macron "de faire cesser cette séquence déplorable".

"Sur les réseaux sociaux, la campagne de dénigrement enclenchée par les groupes se réclamant du parti majoritaire autour du hashtag #BalanceTonMaire, par référence à une campagne mondiale stigmatisant des délits ou des crimes, est vécue par les élus comme une insulte personnelle", écrit l'AMF.

Les maires attendent "des excuses publiques"

Plusieurs maires ont aussi exprimé leur colère sur Twitter à l'image de François Rebsamen, maire de Dijon.

"En agissant ainsi, l'État s'engage dans une impasse, aggrave la crise de confiance, déjà forte, avec les territoires et s'isole un peu plus des acteurs locaux" conclut l'AMF qui réclame "des excuses publiques" de l'exécutif.