Politique

TEMOIGNAGE | Le frère du douanier mort à Toulon espère des annonces fortes du gouvernement

Par Amélie Bonté, France Bleu Normandie (Seine-Maritime - Eure) vendredi 22 janvier 2016 à 6:22

© Maxppp - ARNAUD JOURNOIS

Ce vendredi le secrétaire d'Etat au budget va donner le détail des 1 000 postes de douanes annoncés par le Président après les attentats de novembre. Cela fait aussi 2 mois que Pascal Robinson, douanier originaire du Havre, est mort. Son frère interpelle l'Etat, il témoigne sur France Bleu Normandie

Lors de ces voeux aux douanes ce vendredi, Christian Eckert, secrétaire d'Etat au budget, va donner le détail des 1 000 postes de douaniers promis par François Hollande lors du Congrés, 2 jours après les attentats de novembre. Les douanes françaises, force de sécurité dépendent du ministère du Budget.

Ecoutez le Président Hollande lors du Congrès

Des annonces et une date importante pour Emmanuel Robinson, le frère du douanier abbattu à Toulon par des trafiquants d'armes. C'était quasiment jour pour jour il y a 2 mois, le 23 novembre 2015. Pascal Robinson , 42 ans était originaire du Havre. Son frère interpelle donc l'Etat sur les conditions de travail des douanes françaises.

Obligé de bricoler lui même son gilet pare-balles

Après le deuil, la famille Robinson a choisit de mettre en lumière les douaniers, leur mission. Elle a rencontré le maire du Havre en décembre. Edouard Philippe qui, la semaine dernière à l'Assemblée, interpellait le gouvernement sur les conditions de travail des douaniers. 

Ecoutez Edouard Philippe lors des questions au gouvernement

Désormais c'est le nouveau combat d'Emmanuel Robinson. 

Aujourd'hui il y a une méconnaissance du travail des douaniers qui est flagrante. Régulièrement mon frère me parlait de ses courses poursuites derrière des go-fast à plus de 240 KM / H sur les routes françaises." raconte Emmanuel Robinson

Ecoutez l'intégralité du témoignage d'Emmanuel Robinson

Partager sur :