Politique

Tensions autour du vote du budget au Conseil municipal de Périgueux

France Bleu Périgord samedi 11 avril 2015 à 5:47

Conseil municipal Perigueux
Conseil municipal Perigueux © Radio France - François Sauvestre

Entre les manifestations qui ont accueilli les élus et les piques lancées par l'opposition, le conseil municipal a été agité vendredi soir à Périgueux. Sans compter qu'on y parlait gros sous. Le budget 2015 est en baisse.

Plus de trois heures de débat. Le conseil municipal de Périgueux a été particulièrement long et les échanges entre majorité et opposition assez vifs vendredi soir.

La fermeture de l'école maternelle de Vésone, la destruction des tours HLM du Gour de l'Arche ,des dossiers qui ne passent toujours pas et qui ont d'ailleurs mobilisé. Le collectif de Saltgourde et les parents d'élèves de Vésone s'étaient donnés rendez-vous devant la mairie, pancartes en main, pour se faire entendre avant le début du conseil municipal

**

**

Antoine Audi et le "racket" de l'Etat

Ce qui a suscité le plus de débat c'est le vote du budget de la ville pour cette année 2015. Fixé à 56,5 millions d'euros, il est en baisse de 11% par rapport à l'an dernier . L'opposition critique notamment la baisse des subventions aux associations et le manque d'ambition de l'équipe municipale au pouvoir . "Il fallait faire des choix" répond l'adjoint au maire en charge des finances Laurent Rouquié. De son côté Antoine Audi évoque un "racket" de l'Etat. Selon lui, Périgueux va perdre deux millions d'euros d'aides par an sur la durée du mandat.

Le maire UMP qui se refuse à augmenter les impôts . Les recettes fiscales pour 2015 devraient s'élever à 22,6 millions d'euros. Le prix du mètre cube d'eau ne connaitra pas de hausse lui non plus. Continuer à investir sans toucher à la fiscalité : "c'est un défi" prévient Antoine Audi.

Les autres dossiers du conseil :

La police de la ville sera équipée dès cette année du matériel pour dresser des PV électroniques (PVE) . Un dispositif dont bénéficie déjà la police nationale. Dix terminaux de verbalisation électronique seront achetés pour un coût total de 15.000 euros . S'y ajoutent 15.00 euros de maintenance par an.La mairie de Périgueux fait un geste en direction des 12-26 ans . A partir de septembre ce sésame à deux euros par an permettra aux jeunes périgourdins de bénéficier de réductions pour aller au théâtre, au musée, faire du sport ou se rendre dans certains restaurants. La mairie finance ce dispositif à hauteur de 96 centimes par carte.Des bornes de recharge pour les véhicules électriques bientôt en service à Périgueux ? Le conseil municipal a en tous cas voté hier soir à l'unanimité le transfert de compétence vers le syndicat des Energies pour une installation de 10 de ces bornes d'ici 2017. Le SDE 24 doit en installer 160 dans tout le département.