Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Politique

Tensions entre la région Occitanie et le maire de Montpellier autour d'une coupe sauvage d'arbres

mercredi 9 mai 2018 à 17:56 Par Elisabeth Badinier, France Bleu Hérault

Le maire de Montpellier et la présidente de la région Occitanie s'affrontent depuis plusieurs jours par communiqués interposés après l'abattage de plusieurs arbres dans le parc du lycée Joffre à Montpellier.

La ville de Montpellier veut faire savoir aux habitants qu'elle n'y est pour rien dans cet abattage
La ville de Montpellier veut faire savoir aux habitants qu'elle n'y est pour rien dans cet abattage © Radio France - Badinier

Montpellier, France

Les relations sont tendues, même très tendues en ce moment entre le maire de Montpellier Philippe Saurel et la présidente de la région Occitanie Carole Delga. Le différent ne porte par sur les grandes orientations politiques pour les 5 prochaines années, mais sur l'abattage d'arbres et arbustes devant le lycée Joffre de Montpellier. Echanges d'amabilités par communiqués interposés depuis une semaine. 

"Ici la région Occitanie a détruit un espace boisé classé, sans autorisation."

Philippe Saurel s'offre maintenant un panneau publicitaire devant la zone concernée pour dénoncer le procédé de la région : "Ici la région Occitanie a détruit un espace boisé classé, sans autorisation." Une manière de dire aux habitants, s'il n'y a plus d'arbres ici, ce n'est pas de notre faute, mais celle de la région.  

La région le reconnait, elle a bien supprimé 15 arbres dans le parc du lycée Joffre. Mais c'était une demande de la ville après l'épisode neigeux, ces arbres menaçaient de tomber. 

"Oui répond le maire, cela faisait plusieurs années qu'on réclamait un nettoyage des bois morts pour protéger la piste cyclable mais là c'est une coupe à blanc supprimant certains spécimen vieux de 40 ans". Philippe Saurel parle d'une centaine d'arbres et arbustes détruits. 

La région répond qu'elle ne savait pas que le site était classé et assure que de nouveaux arbres seront plantés très prochainement. 

Qu'importe, Philippe Saurel a porté plainte. "C'est une infraction grave qui justifie le pénal" écrit le maire sur tweeter. "Auriez-vous agi avec la même légèreté à Toulouse ? Alors en plus ne la ramenez pas !" 

Mais la région de calmer le jeu : "l'arbre de la polémique ne cachera pas la forêt de nos bonnes intentions sur Montpellier."