Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Politique

Municipales dans le Territoire de Belfort : mairies cherchent candidats

-
Par , France Bleu Belfort-Montbéliard

Le temps presse. A deux mois des élections municipales, certaines communes du Territoire de Belfort n'ont toujours pas de candidats déclarés. A Novillard et Bretagne, le fauteuil de maire sera bientôt vacant mais personne ne veut la place.

 A Novillard et Bretagne dans le Territoire de Belfort, constituer une liste est un casse-tête. Personne ne veut devenir maire.
A Novillard et Bretagne dans le Territoire de Belfort, constituer une liste est un casse-tête. Personne ne veut devenir maire. © Maxppp - François Destoc

Territoire de Belfort, France

La situation n'est pas encore alarmante mais préoccupante dans certains villages du Territoire de Belfort. Alors que les déclarations de candidatures sortent les unes après les autres en vue des élections municipales des 15 et 22 mars prochain, il est parfois bien difficile de trouver des candidats dans les villages.

Toujours aucune liste à Bretagne et Novillard 

Dans le Territoire de Belfort, deux communes ont été identifiées : Bretagne et Novillard prés de Montreux-Château. A six semaines de la fin du dépôt des candidatures fixée au 27 février, aucune liste ne s'est déclarée candidate dans ces deux villages. Et personne ne veut devenir maire à la place du maire. Les deux édiles de Novillard et de Bretagne ont choisi de ne pas se représenter. A Novillard, 300 habitants, le maire avait pourtant annoncé il y a quatre ans qu'il arrêterait en 2020 mais personne dans son équipe ne va prendre la suite. " J'avais dit que j'assumais jusqu'à la fin du mandat. Aujourd'hui, il faut qu'une tête de liste se présente. Elle donnera confiance à d'autres personnes et ça va se faire naturellement. Bien sûr que la fonction de maire est prenante mais si vous êtes bien entourés avec des bénévoles autour de vous, ce n'est pas abominable, c'est intéressant", indique  Claude Gautherat.

Claude Gautherat va faire le tour des maisons

Le futur ex-maire de Novillard explique qu'il va tout mettre en oeuvre pour combler le vide. " En février, je vais commencer à aller boire le café dans toutes les maisons pour essayer de trouver des candidats. Ca vaut le coup de s'investir. Il faut que les gens se présentent pour faire avancer le village, pas pour la gloire. On ne fait pas de politique ici. Ou plutôt, on fait de la politique au sens noble du terme", ironise Claude Gautherat.

A Bretagne, personne ne veut être maire

A Bretagne, quatre conseillers municipaux sont prêts à repartir avec quatre nouveaux habitants du village. Le problème, c'est qu'aucun d'entre eux ne veut être maire. Ce qui n'étonnent pas les habitants.

A Bretagne, personne ne veut pour l'instant devenir maire parmi les conseillers municipaux entrain de monter une liste - Radio France
A Bretagne, personne ne veut pour l'instant devenir maire parmi les conseillers municipaux entrain de monter une liste © Radio France - Nicolas Wilhelm

" Le poste de maire ? Moi, je n'en voudrais pas. Ca devient de plus en plus difficile. C'est un investissement pour faire maire et il faut dire Amen à tout ce que dit le préfet. Non, merci !", explique Alain sorti de chez lui pour chercher son courrier à la boîte aux lettres.

A Petitmagny, Alain Bourdeau y retourne, faute de candidat

A Petitmagny dans le nord du Territoire de Belfort, personne n'est intéressé même pas un adjoint pour prendre la suite du maire Alain Bourdeau. Ce dernier a finalement décider de se représenter."Je ne veux pas laisser tomber ma secrétaire et mon employé communal. Et surtout, j'aime mon village, j'y suis très attaché et je ne veux pas d'une fusion", dit-il.

La menace d'une dissolution administrative

Dans les communes qui ne présenteraient aucune liste d'ici le 27 février, le premier tour serait annulé. Si rien ne bouge, la préfecture gérerait ensuite les affaires courantes pendant trois mois avant de nouvelles élections. Et s'il n'y a toujours personne, la commune pourra être administrativement dissous et intégré à une commune voisine. Cette épée de Damoclès plane au dessus des villages de Novillard et de Bretagne mais il reste encore du temps pour assurer la continuité. 

Municipales 2020, mode d'emploi  - Visactu
Municipales 2020, mode d'emploi © Visactu
Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu