Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Politique DOSSIER : Élections territoriales en Corse

Territoriales 2017 : Jacques Casamarta le premier à déposer sa liste en préfecture

lundi 30 octobre 2017 à 20:46 - Mis à jour le mardi 31 octobre 2017 à 5:29 Par Maxime Becmeur, Pierre-Louis Alessandri et Olivier Castel, France Bleu RCFM

La liste d'union de la France Insoumise et du Parti communiste, "L'avenir, la Corse en commun", est la première à avoir été déposée en préfecture. Elle sera conduite, comme prévu, par Jacques Casamarta.

Jacques Casamarta, entouré de quelques-uns de ses colistiers. "L'avenir, la Corse en commun", première liste déposée en préfecture ce lundi à Ajaccio.
Jacques Casamarta, entouré de quelques-uns de ses colistiers. "L'avenir, la Corse en commun", première liste déposée en préfecture ce lundi à Ajaccio. © Radio France - Olivier Castel - France Bleu RCFM

Corse, France

Ils sont officiellement lancés dans la campagne territoriale. Les 63 noms de la liste "L'avenir, la Corse en commun" ont été déposés, lundi 30 octobre, en préfecture de Corse, à Ajaccio. Alors que la date limite de dépôt est le 6 novembre à midi, la première liste déposée est donc celle de l'union entre les Insoumis et les communistes, conduite par Jacques Casamarta.

Tête de liste de "L'avenir, la Corse en commun", Jacques Casamarta était ce lundi l'invité du Club de la Presse sur RCFM. - Radio France
Tête de liste de "L'avenir, la Corse en commun", Jacques Casamarta était ce lundi l'invité du Club de la Presse sur RCFM. © Radio France - Olivier Castel - France Bleu RCFM

Jacques Casamarta était lundi 30 octobre l'invité du Club de la Presse de RCFM. Il veut porter l'espoir de la gauche sociale pour les précaires et les pauvres de l'île qui, selon lui, sont oubliés par tous les autres camps : "Il y a beaucoup d'urgences, malheureusement, à traiter dans notre île. Ces urgences-là sont passées au second plan. La question des transports, celle de la santé, celle de l'éducation... Tous ces droits-là, il va bien falloir les mettre sur la table, parce qu'on n'en parle pas très souvent. Nous avons besoin d'avoir cette gauche sociale, nous avons besoin d'inventer un avenir différent. Demain, à l'Assemblée de Corse, nous allons porter cette dimension sociale. Nous n'allons pas oublier ces 66.000 personnes qui se trouvent dans une situation de détresse. Nous n'allons pas oublier tous ces salariés qui se trouvent à 1.100 ou 1.200 euros par mois et qui n'arrivent plus à joindre les deux bouts. Cette détresse concerne plus de la moitié des citoyens qui vivent en Corse."

Jacques Casamarta, tête de liste de "L'avenir, la Corse en commun", union des Insoumis et des communistes.

Pour ces élections territoriales, il ne faudra pas compter sur les Insoumis et les communistes pour une quelconque alliance au deuxième ou au troisième tour. "Il n'y aura pas de compromissions", a clairement indiqué Jacques Casamarta au cours de l'émission.