Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Élections territoriales en Corse

Territoriales 2017 en Corse, le triomphe nationaliste : résultats et réactions

-
Par , France Bleu RCFM, France Bleu
Corse, France

Les résultats de ce second tour des élections territoriales sont sans appel, la victoire nationaliste est écrasante. Selon les résultats complets de la préfecture de région la liste Pè a Corsica obtient 56.46 % des suffrages et 41 sièges au sein de la prochaine assemblée de Corse.

Le triomphe nationaliste
Le triomphe nationaliste © Radio France - RCFM

Les résultats complets 

Les résultats complets de la préfecture de région
Les résultats complets de la préfecture de région © Radio France - Jérôme Susini

Selon ces résultats la répartition en sièges au sein de la future assemblée de Corse se fera de la façon suivante : 

  • Pè a Corsica 41 sièges;
  • A strada di l'avvene 10 sièges;
  • Andà per dumane et Voir plus grand 6 sièges chacun.

Les réactions 

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

Gérer mes choix

Gilles Simeoni : « D’ores et déjà nous avons une claire conscience des responsabilités qui sont les nôtres, la volonté de travailler encore plus peut-être que ce que nous avons fait jusqu’à aujourd’hui, d’élargir beaucoup la démarche et d’impliquer le plus grand nombre possible de femmes et d’homes en Corse et à l’extérieur dans ce défi qui nous attend de construire ce pays , la collectivité unique, le développement économique, la lutte contre les inégalités sociales, le necessaire dialogue avec Paris, l’équité territoriale, des chantiers stratégiques nous attendent. »

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

Gérer mes choix

Jean-Guy Talamoni : « Apparemment les corses ont réitéré leur confiance de manière massive à notre majorité. Paris ne pourra pas rester longtemps dans le déni de démocratie ou alors bien sûr nous serons conduits à susciter des mobilisations populaires en Corse à faire le tour des capitales européennes pour dénoncer l’attitude de la France mais j’espère que nous n’en arriverons pas là, j’espère que la raison finira par triompher y compris à Paris et que des négociations très vite s’ouvriront dans les semaines à venir. »

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

Gérer mes choix

Jean-Martin Mondoloni : « La vrai question est sur quelles bases nous allons échanger, il y a des urgences, il appartiendra à la sensibilité que je représente de manifester auprès de l’exécutif  l’idée que nous nous faisons des priorités et qu’un dialogue fertile soit nourri. Je souhaite qu’on tourne la page de ces deux années de silence et de dialogue de sourds pour que la Corse réussisse nous avons besoin d’entretenir avec les services de l’Etat et l’administration centrale un dialogue serein respectueux, fertile. Je ne doute pas que la majorité soit animée de cet état d’esprit, je milite pour ma part pour une pause institutionnelle, l’enjeu est de faire réussir cette nouvelle collectivité mais si dialogue il y a nous y apporterons notre contribution. »

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

Gérer mes choix

Jean-Charles Orsucci : « Pendant le mandat qui va exister on va prendre notre programme, nos valeurs et les défendre et nous essaierons aussi humblement de faire en sorte que le lien de confiance entre Paris et la Corse soit à nouveau très fort. Nous essaierons de mettre de l’huile dans les rouages avec Paris, notre seul objectif au sein de la collectivité de Corse est de défendre l’intérêt général et des corses. Il faut répondre aujourd’hui aux corses sur les questions de l’emploi du logement et du social. »

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

Gérer mes choix

Valérie Bozzi : « Il faut féliciter avant tout les nationalistes qui arrivent très largement en tête, il faut le reconnaitre et puis bien sûr les trois autres listes qui arrivent derrière c’était sans surprise, cela confirme le résultat de 2015 également. C’est simplement la suite des résultats du premier tour, la fusion a été immédiatement refusée, M.Orsucci l’a indiqué sur le plateau de Via Stella, ensuite les deux listes de droite ont estimé qu’il n’était pas intéressant de supprimer 60 personnes sur le terrain. On fera certainement deux groupes, il est plus intéressant d’avoir deux présidents de groupes et de peser un petit peu plus dans cette majorité qui sera très importante. »

Choix de la station

À venir dansDanssecondess