Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Thierry Kovacs (LR Isère) : "En Marche! ressemble à une usine de recyclage socialiste"

-
Par , , France Bleu Isère
Vienne, France

Qui aura l'investiture En Marche! aux prochaines législatives en Isère ? La droite s'inquiète d'un éventuel recyclage des députés socialistes sortants. C'est ce que craint Thierry Kovacs, marie de Vienne et président des Républicains en Isère.

Emmanuel Macron, le 23 avril 2017, soir du premier tour de l'élection présidentielle
Emmanuel Macron, le 23 avril 2017, soir du premier tour de l'élection présidentielle © Maxppp -

Les ténors de la droite en Isère demandent au mouvement En marche! de dévoiler la liste complète de ses candidats aux législatives. Le parti Les Républicains craint un "recyclage socialiste en règle" selon les mots de Thierry Kovacs, marie de Vienne et président du parti en Isère, sur France Bleu ce mercredi matin.

Il estime que les Isérois "ont le droit de savoir si le nouveau mouvement En marche! va recycler les anciens députés socialistes" visant notamment Olivier Véran, Michel Destot ou encore Marie-Noëlle Battistel et Erwan Binet. Thierry Kovacs estime que ses craintes sont fondées puisque "Emmanuel Macron ne cesse de retarder l'annonce des candidatures de son mouvement pour les législatives, pourquoi cette dissimulation?"

Toujours sur France Bleu Isère, Olivier Véran, soutien d'Emmanuel Macron, lui a répondu qu'il n'était "pas question d'investir tous les socialistes sortants, qu'il y aurait bien un renouvellement des personnels politiques conformément aux promesses d'Emmanuel Macron mais que pour autant il ne fermait pas la porte au fait que des socio-démocrates pourraient-être tentés". Lui-même devrait d'ailleurs être investi En marche ! sur la première circonscription. Il a d'ailleurs perdu l'étiquette socialiste depuis l’annonce de son soutien à Emmanuel Macron avant le premier tour.

Thierry Kovacs interpelle Emmanuel Macron

Choix de la station

À venir dansDanssecondess