Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Politique

Thierry Mariani rejoint Marine Le Pen : "une déception humaine" pour Renaud Muselier

mercredi 9 janvier 2019 à 16:15 Par Thibault Maisonneuve, France Bleu Provence et France Bleu Vaucluse

Invité de France Bleu Provence matin, le président LR de la région Provence-Alpes-Côte d'Azur qui a lancé une cagnotte de soutien aux forces de l'ordre blessées, s'est dit "déçu" du départ de l'ancien député du Vaucluse des Républicains pour le Rassemblement National.

Le président de la région PACA Renaud Muselier
Le président de la région PACA Renaud Muselier © Maxppp -

Marseille, France

Invité de France Bleu Provence matin, Renaud Muselier a qualifié le ralliement de Thierry Mariani au Rassemblement national (RN) de "prise de guerre". "Thierry était un ami" a expliqué Renaud Muselier qui a rappelé que l'ancien député du Vaucluse a fait "tous les combats pour être élu plusieurs fois en triangulaire contre le Front national. Il s'est toujours battu toute sa vie contre le Front national. Il n'a plus de mandat aujourd'hui et je pense que c'est une prise de guerre pour le Rassemblement national". Le président LR de la région Provence-Alpes-Côte d'Azur a affirmé que l'ex-député du Vaucluse "est passé de l'autre côté". "Je suis déçu. Ainsi va la vie, mais c'est pour moi une déception humaine" a indiqué Renaud Muselier. 

"Les gilets jaunes ne peuvent cautionner des gens qui cassent la République" (Renaud Muselier)

Alors que la cagnotte lancée par le président de la région Sud PACA pour soutenir les forces de l'ordre blessées lors des rassemblements de gilets jaunes dépassent les 170.000 euros, Renaud Muselier a indiqué qu'il avait pris cette décision "en tant que citoyen". "Je ne peux pas accepter que des gens soutiennent un voyou qui frappe un homme à terre qui est là pour défendre l'autorité pendant un week-end où un ministère est attaqué au tractopelle ainsi que deux mairies et une préfecture également attaquées". "Les gilets jaunes ne peuvent en aucun cas cautionner des gens qui cassent la République" a affirmé Renaud Muselier.

"Jean-Luc Mélenchon veut que la France soit une vaste ZAD" (Renaud Muselier)

Le président de la région Provence-Alpes-Côte d'Azur a estimé que Jean-Luc Mélenchon qui a condamné la fermeture de la cagnote de soutien à l'ex-boxeur Christophe Dettinger "attise et aimerait que la France soit une vaste ZAD. Or la France est une démocratie représentative qui s'exprime et qui vote les textes de loi".

Les dons reversés via l'amicale de la police nationale

Le député européen a par ailleurs indiqué qu'il était en contact avec l'amicale de la police nationale qui regroupe les forces de l'Intérieur. "Les dons iront directement par l'intermédiaire de cette association aux blessés". 

Marseille 2020

Renaud Muselier qui porte Marseille "dans son coeur", ville dont il ne peut pas "se désintéresser" et dont il souhaite qu'elle "fonctionne" n'a pas officiellement annoncé sa candidature à la mairie de Marseille en 2020.

Renaud Muselier, président LR de la région Provebce-Alpes-Côte d'Azur