Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Municipales à Chambéry : "Je reviens sans esprit de revanche avec qui que ce soit" (Thierry Repentin)

-
Par , France Bleu Pays de Savoie

Invité de France Bleu Pays de Savoie ce lundi matin, Thierry Repentin affirme que son alliance avec Aurélie Le Meur annonce beaucoup plus de "transversalité" et de "dialogue" avec les citoyens. Et cela "sans esprit de revanche" après avoir fait rebasculer Chambéry à gauche.

Thierry Repentin et Aurélie Le Meur, gagnants à Chambéry
Thierry Repentin et Aurélie Le Meur, gagnants à Chambéry © Radio France - Anabelle Gallotti

Thierry Repentin allié à Aurélie Le Meur remporte la mairie de Chambéry avec 52,7% des voix devant le maire sortant Michel Dantin 47,2%.

Thierry Repentin invité de France Bleu Pays de Savoie

France Bleu Pays de Savoie : Vous avez beaucoup insisté sur votre duo avec Aurélie Le Meur pendant la campagne. Mais il n'y a qu'un fauteuil de maire. C'est bien vous qu'on doit appeler Monsieur le maire ?  

Thierry Repentin, futur maire : Vous pourrez le faire dès lors que le conseil d'installation du conseil municipal sera réuni, c'est à dire samedi prochain ! 

Comment cela va se passer entre vous et Aurélie Le Meur ? Il faut que ça tienne pendant six ans de gouvernance...

Comme dans toute équipe qui aura l'honneur de conduire les destinées d'une collectivité locale, les choses se passeront aussi simplement à Chambéry qu'elles se passeront ailleurs, puisque je vous rappelle que nous avons défendu ensemble le même projet sur un renouveau démocratique à Chambéry, avec une priorité sur les problèmes de solidarité, d'écologie, de citoyenneté. Donc ce que nous avons défendu ensemble sera le ciment de notre action au quotidien, Aurélie Le Meur, moi-même et l'ensemble des colistiers.

Et donc comme le voulait la liste citoyenne, il y aura une gouvernance horizontale et partagée, vous l'assurez ?  

Oui, c'est à dire avec une première adjointe aux compétences élargies - vous verrez ça d'ici samedi prochain - et puis beaucoup plus de transversalité dans l'animation de l'équipe municipale et, c'est aussi important pour nous, dans le dialogue renoué avec nos concitoyens, c'est à dire un rapport de confiance qui doit s'établir entre la nouvelle équipe et les Chambériennes et Chambériens  

Vous étiez conseiller municipal à Chambéry il y a une quinzaine d'années. Il y a eu une forte abstention, il vous a fallu fusionner pour y arriver. C'est un retour réussi mais pas éclatant non plus, vous en conviendrez ?  

Ecoutez, je ne sais pas s'il est éclatant ou non. Le résultat est en tout cas assez net, il ne souffre pas de contestation avec 52,7%. J'ai été élu à Chambéry, j'en suis parti il y a 15 ans comme élu municipal et comme président de l'agglomération à l'époque, et je reviens sans esprit de revanche à l'égard de qui que ce soit puisque je n'ai pas été battu par mon prédécesseur. Ce qui compte c'est l'avenir, asseoir le programme sur lequel nous avons été élu en le rendant opérationnel le plus rapidement possible, en répondant aux attentes des Chambériens. Vous savez, vous êtes élu un soir, et dès les heures qui suivent, le poids des responsabilités vous rattrape assez vite.  

Et maintenant, l'objectif, c'est l'agglomération ?  

Nous avons indiqué durant la campagne que nous serions très vigilants sur ce qui se passerait à l'agglo car nous savons que les clés du succès sur l'évolution des politiques municipales à Chambéry passent par l'agglomération  

Qui va y aller ?  

Nous verrons, nous n'avons encore pas pris cette décision car nous attendions les résultats des élections dans les autres communes. Nous sommes ravis qu'à Barberaz, qu'aux Déserts, qu'à La Ravoire il y ait des changements de majorité. 

Nous allons entrer dans un cycle d'élections locales : sénatoriales, régionales, départementales. Vous avez des objectifs ?  

Je me suis fixé un cap local. Je vais m'y tenir comme je l'ai indiqué aux électeurs durant cette campagne.

Les résultats de l'élection municipale

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu