Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Politique
Dossier : Les élections municipales sur France Bleu Pays de Savoie

Municipales à Chambéry : l'ancien ministre PS, Thierry Repentin, se dit prêt pour une "candidature de rassemblement"

-
Par , France Bleu Pays de Savoie

Le nom circulait depuis des mois dans Chambéry comme un candidat possible pour les prochaines municipales : Thierry Repentin,ancien ministre socialiste, conseiller départemental et conseiller régional, annonce qu'il se positionne comme candidat pour les municipales de mars 2020.

Thierry Repentin, ancien ministre, conseiller départemental de la Savoie, spécialiste du logement.
Thierry Repentin, ancien ministre, conseiller départemental de la Savoie, spécialiste du logement. © Maxppp -

Chambéry, France

Thierry Repentin a donc décidé de descendre dans l'arène pour les élections municipales et de se porter candidat. L'ancien adjoint PS au maire de Chambéry, Louis Besson, chargé du logement et de l’urbanisme, de 1995 à 2004 occupe aujourd'hui plusieurs fonctions nationales, dont la présidence de la Commission SRU chargée de faire respecter les quotas de logements sociaux. Il est également président des sociétés Autoroutes et Tunnel du Mont-Blanc (ATMB) et Société française du tunnel routier du Fréjus (SFTRF) et enfin président du Conseil supérieur de la construction et de l’efficacité énergétique, sans oublier ses deux mandats de conseiller départemental (groupe Savoie pour tous) et conseiller régional (groupe socialiste et démocrate)

Une candidature en dehors des partis politiques 

Mais les sollicitations depuis plusieurs mois l'ont décidé : "je ne veux pas rater des grands rendez-vous pour Chambéry et son agglomération qui sont devant nous" explique Thierry Repentin."Je pense être à la hauteur sur la transition écologique, pour agir à la bonne échelle avec les agglomérations voisines, repenser le réseau de transports urbains. J'ai porté l'idée d'un grand équipement pour que la jeunesse de Savoie puisse avoir accès à des manifestations culturelles et sportives et que les organisateurs d'actions économiques puissent avoir un lieu, c'est le Phare. Je pense qu'il faut réunir aujourd'hui des femmes et des hommes qui soient à la fois gestionnaires et visionnaires. Je ne cherche pas un bâton de maréchal, à 55 ans, je pense que je peux, peut-être, être utile sur un mandat qui s'ouvre devant nous".  

Mais pour cette candidature, l'ancien ministre se veut en dehors des partis et se présente comme un homme de rassemblement : "L'élection municipale, cela ne peut pas, cela ne doit pas être une opposition entre des partis. Le rôle de maire, c'est avec celui de président de la République, un dialogue direct avec la communauté dont vous sollicitez les suffrages et pour cela, _je crois qu'il faut se situer en dehors des partis_. Pour ma part, j'ai tourné cette page des formations politiques il y a deux ans. J'ai rencontré à leur demande plusieurs initiateurs de ces expressions citoyennes ou de partis qui souhaitent effectivement se retrouver pour les prochaines municipales de mars 2020. Ce trimestre-là sera celui de l'édification de la plate-forme des élections, de voir qui vient et qui souhaite rentrer dans une campagne plus active devant nos concitoyens."

Thierry Repentin n'est plus "encarté" au parti socialiste depuis deux ans. En mai 2019, il avait appelé à voter pour la liste LREM-MoDem aux Européennes. 

Choix de la station

France Bleu