Politique

"Je savais que Benoît Hamon pourrait faire un très bon score" (Julien Baraillé, conseiller municipal de Prades)

Par Suzanne Shojaei, France Bleu Roussillon lundi 23 janvier 2017 à 11:14

Les représentants départementaux de Benoît Hamon et Manuel Valls ont débattu lundi matin dans les studios de France Bleu Roussillon.
Les représentants départementaux de Benoît Hamon et Manuel Valls ont débattu lundi matin dans les studios de France Bleu Roussillon. © Radio France - Stéfane Pocher

Au lendemain du premier tour de la primaire de la gauche, France Bleu Roussillon a reçu ce lundi matin les représentants départementaux de Benoît Hamon et Manuel Valls dans les Pyrénées-Orientales.

"Champagne? Non, mais très heureux de voir qu'on arrive à convaincre de plus en plus d'électeurs." Les premiers mots de Julien Baraillé, élu d'opposition à la mairie de Prades et représentant de Benoît Hamon dans les Pyrénées-Orientales, au lendemain du premier tour de la primaire de la gauche.

Face à lui dans le studio de France Bleu Roussillon lundi matin, Pierre Aylagas, député PS et représentant départemental de Manuel Valls.

Manuel Valls, le grand vainqueur du premier tour dans les Pyrénées-Orientales

"Manuel Valls devance Benoît Hamon de 11 points dans le département, se félicite Pierre Aylagas. C'est le résultat de l'union parfaite entre tous les parlementaires des Pyrénées-Orientales qui soutiennent sa candidature."

Mais à l'échelle nationale, Benoît Hamon récupère le plus de voix, avec 36% des suffrages.

"Benoît Hamon a-t-il les épaules pour devenir président ?"

Depuis le premier tour, c'est un refrain. Les soutiens de Manuel Valls se demandent si Benoît Hamon a les épaules pour assurer la fonction suprême. Évidemment que oui, selon Julien Baraillé. "Imaginez une société où il faudrait être président de la République ou Premier ministre pour espérer être élu. On appelle ça la reproduction des élites et les Français n'en veulent plus."

Revenu universel, places dans les prisons, nucléaire... Julien Baraillé et Pierre Aylagas ont débattu sur différents thèmes du programme des deux candidats.

"Bien sûr que Benoît Hamon a les épaules pour devenir président de la République", affirme Julien Baraillé, son représentant dans les Pyrénées-Orientales.

Le second tour de la primaire se déroule dimanche 29 janvier. Les électeurs sont appelés à voter dans 72 bureaux de vote dans les Pyrénées-Orientales.