Politique

Manuel Valls, le grand gagnant du premier tour de la primaire dans les Pyrénées-Orientales

Par Suzanne Shojaei, France Bleu Roussillon lundi 23 janvier 2017 à 1:13

Dans les Pyrénées-Orientales, seuls 3,4% des inscrits sur les listes électorales se sont déplacés pour le premier tour de la primaire de la gauche.
Dans les Pyrénées-Orientales, seuls 3,4% des inscrits sur les listes électorales se sont déplacés pour le premier tour de la primaire de la gauche. © Radio France - Suzanne Shojaei

Dans les Pyrénées-Orientales, Manuel Valls remporte la majorité des voix au premier tour de la primaire de la gauche. Il se place loin devant Benoît Hamon, qui recueille le plus de suffrages à l'échelle nationale.

En France, celui qui se détache du premier tour de la primaire de la gauche ce dimanche, c'est Benoît Hamon. Le candidat remporte plus de 36% des voix, devant Manuel Valls et Arnaud Montebourg. Mais dans les Pyrénées-Orientales, les tendances s'inversent. C'est Manuel Valls qui est en tête avec 42,3% des suffrages. Il devance largement les 31,6% de Benoît Hamon dans le département.

Une faible participation dans les Pyrénées-Orientales

Seuls 3,4% des personnes inscrites sur les listes électorales ont voté dans le département. "Sûrement à cause du mauvais temps, lance une militante. La droite a eu plus de chance que nous sur ce coup !" En France, la participation est estimée à près de deux millions de votants. C'est beaucoup moins que les 4,3 millions d'électeurs au premier tour de la primaire de la droite. Alors la semaine s'annonce mouvementée pour les militants des Pyrénées-Orientales. "On va continuer le porte-à-porte, continuer à convaincre, à discuter avec les gens, mobiliser les amis et la famille."

"J'ai confiance en Valls" - une militante du Parti socialiste

Hamon-Valls, une bonne tête d'affiche pour les militants du Parti socialiste réunis dimanche à la fédération de Perpignan. "On a deux lignes politiques très différentes, ce qui peut aider les électeurs à faire leur choix." Manuel Valls reste le favori dans le département. "Son expérience lui donne les possibilités de continuer à gouverner le pays. Il a les épaules larges. J'ai confiance en Valls."

Quel que soit le candidat élu lors du second tour, dimanche prochain, les militants assurent qu'ils se rattacheront majoritairement au vainqueur. "Il faut un sursaut de la gauche !"