Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Mort de Jacques Chirac

EN IMAGES - Mort de Jacques Chirac : la carrière de l'ex-Président en dix vidéos cultes

- Mis à jour le -
Par , France Bleu, France Bleu Paris

La famille de Jacques Chirac a annoncé son décès, ce jeudi. Retour sur les dix séquences télé les plus marquantes de l'ancien Président.

Jacques Chirac repousse un responsable de la sécurité israélienne, lors de sa visite à Jérusalem en octobre 1996.
Jacques Chirac repousse un responsable de la sécurité israélienne, lors de sa visite à Jérusalem en octobre 1996. © AFP - Jim Hollander

Jacques Chirac est décédé ce jeudi, a annoncé sa famille. L'ancien président de la République avait 86 ans. Retour sur les dix moments de télévision qui ont le plus marqué sa carrière.

1. "Do you want me to go back to my plane?"

Le 22 octobre 1996, Jacques Chirac effectue une tournée diplomatique de six jours au Proche-Orient. Mais la promenade dans les rues de Jérusalem tourne mal. Les soldats israéliens sont omniprésents, et Chirac ne peut pas saluer les Palestiniens. Les journalistes sont bousculés, les accrochages se multiplient. Alors, face au responsable de la sécurité israélienne, le président de la République explose.

2. Le bruit et l'odeur

Le 19 juin 1991, Jacques Chirac, alors président du RPR, donne un discours pendant un dîner-débat de son parti à Orléans. Devant 1.300 militants, il exprime sa vision de la politique d'immigration française. Et livre une petite phrase qui a fait polémique.

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

Gérer mes choix

3. Qu'est ce qu'elle a la Deux? Faut faire chauffer l'appareil ?

Le 21 juin 1981, au soir du deuxième tour des élections législatives, Jacques Chirac attend d'être à l'antenne pour s'exprimer en duplex, dans l'émission spéciale d'Antenne 2. A l'époque, il est maire de Paris, député de Corrèze et président du RPR.  Au moment où le direct commence, il se croit hors antenne.

4. C'est loin, mais c'est beau

En campagne pour sa réélection à l'Elysée, en 2002, Jacques Chirac arpente les  territoires ruraux. Dans cette ferme, à chaque main qu'il serre, à chaque agriculteur qu'il croise, il répète la même phrase, sur le même ton : "C'est loin, mais c'est beau".

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

Gérer mes choix

5. Abracadabrantesque

Le 21 septembre, 2000, Jacques Chirac est interrogé par Elise Lucet sur France 3. Le président de la République évoque le financement occulte du RPR, révélé par une cassette posthume de Jean-Claude Mery. C'est la fameuse affaire de la cassette Méry. Des soupçons que le Président juge "abracadabrantesques".

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

Gérer mes choix

6. "Elles font pschitt"

Le 14 juillet 2001, lors de la traditionnelle interview du président de la République, Jacques Chirac est interrogé sur le financement de ses voyages privés. Il évoque alors ces polémiques qui font "pschitt".

7. Chirac, ce grand dragueur

On a toujours dit Jacques Chirac très séducteur. En juin 2009, c'est Le Petit journal de Canal + qui apporte la preuve par l'image. Lors d'une cérémonie en Corrèze, Jacques Chirac a l'air plus passionné par la députée Sophie Dessus que par le discours de Bernadette Chirac. La séquence fait le buzz, et, malgré elle, Sophie Dessus devient "la blonde de Chirac".

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

Gérer mes choix

8. "Ce soir, je ne suis pas le premier ministre"

Le 24 avril 1988, pour la présidentielle, le débat de l'entre-deux tours oppose le président sortant François Mitterrand et son Premier ministre, Jacques Chirac, en pleine cohabitation. Chirac tente alors de se hisser au même niveau que son interlocuteur. Raté...

9. La coupe du Monde 1998

Jacques Chirac assiste, en tribune, à la finale de la coupe du monde 1998 au stade de France. Au moment où le speaker annonce les joueurs de l'équipe de France, le président de la République a bien du mal à se rappeler de tous les noms. Mais il veut quand même participer. Un moment qui fait toujours le bonheur des bêtisiers.

10. L'équipe de France et la coupe de France.. euh, la coupe du monde !

Après la victoire de la France en finale de la coupe du monde, Jacques Chirac invite les Bleus et 4.000 jeunes à l'Elysée, pour la "garden party" du 14 juillet. Il prend le micro et présente le trophée au public... mais s'emmêle les pinceaux.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess