Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Politique

Municipales à Toulouse : un seul programme métropolitain pour la droite et le centre

-
Par , France Bleu Occitanie

Le groupe majoritaire au conseil de Métropole, "Ensemble" (droite et centre), a présenté lundi 13 janvier un programme commun, une première, en vue des municipales du mois de mars.

Le groupe "Ensemble" à la Métropole de Toulouse, de la droite et du centre, présentant son projet "pour une Métropole d'avenir commun"
Le groupe "Ensemble" à la Métropole de Toulouse, de la droite et du centre, présentant son projet "pour une Métropole d'avenir commun" © Radio France - Alexandre Berthaud

Toulouse, France

Au mois de mars, les Français voteront pour les maires et pourtant, dans les grandes agglomérations, ce sont les Métropoles qui concentrent la majorité des compétences. Voilà le paradoxe, une situation qui a poussé l'alliance de la droite et du centre à la Métropole de Toulouse, le groupe "Ensemble" mené par Jean-Luc Moudenc, à présenter lundi 13 janvier un programme élaboré en commun, entre les élus des différentes communes. 

La Métropole comme argument de campagne

Uniformiser le discours et démontrer une dynamique commune,  c'est un des objectifs du groupe. Avec ce programme écrit noir sur blanc, les élus espèrent pouvoir expliquer avec clarté l'importance de la Métropole dans la vie quotidienne des habitants, en faire ainsi un argument de campagne. "Cette campagne reste municipale, avec ses particularités, mais on est forcés de s'adapter", explique Jean-Luc Moudenc, "la Métropole dispose d'un budget quasiment deux fois plus élevé que Toulouse". Pour sa campagne à sa réélection, le maire compte donc mettre aussi en avant son bilan métropolitain. 

Pour d'autres candidats, faire partie de la majorité métropolitaine représente un argument de campagne majeur. C'est le cas à Colomiers pour Damien Laborde (LR, soutenu par LREM) : "je fais partie de cette majorité qui a fait venir la troisième ligne de métro à Colomiers, à moi d'expliquer aux habitants que j'ai mon mot à dire dans la politique commune, c'est clairement un argument de campagne d'appartenir à la majorité de Jean-Luc Moudenc"

En quoi consiste le programme ?

En creusant un peu, on trouve un programme dans la continuité de la mandature qui s'achève, avec des contours encore flous. En guise de nouveauté, le groupe de la droite et du centre souhaite poursuivre l'effort sur les mobilités, notamment en transformant le PARM (Plan d'Aménagement des Routes Métropolitaines) en PAMM (Plan d'Aménagement Multimodal Métropolitain). Le but est notamment de donner plus de place aux vélos avec une voie cyclable systématique sur chaque nouvelle route, et la sécurisation des abords pour deux roues et piétons, comme sur la M820 entre Saint-Jory et Barrière-de-Paris.

Le groupe met aussi en avant l'écologie dans l'urbanisme, la "nature en ville", en promettant la création de corridors écologiques et le développement des espaces naturels : la construction d'un réseau de fermes urbaines et la création d'une "base de loisir du XXIe siècle" autour des Argoulets - Ribaute - Balma - Quint Fonsegrives - Saint Orens. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu