Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Politique

Toulouse : la CGT coupe le courant lors de la venue du Premier ministre

jeudi 7 juin 2018 à 20:47 Par Stéphanie Mora et Mathieu Ferri, France Bleu Occitanie et France Bleu

"La CGT coupe le jus à Edouard Philippe!" c'est par cette phrase que le syndicat a revendiqué son action ce jeudi. La commune de Mondouzil a été privée de courant au moment où le Premier ministre venait signer le pacte financier avec Toulouse Métropole. Il a peu apprécié...

Le Premier ministre s'est rendu dans le quartier du Mirail à Toulouse puis l'Ehpad de Beauchalot au sud de la Haute-Garonne
Le Premier ministre s'est rendu dans le quartier du Mirail à Toulouse puis l'Ehpad de Beauchalot au sud de la Haute-Garonne © Radio France - Mathieu Ferri

Toulouse, France

La CGT comptait bien parler directement au Premier ministre pour sa venue en Haute-Garonne. Ce jeudi, le syndicat l'a attendu devant l'hôtel du département à Toulouse puis devant l'EHPAD de Beauchalot dans le Comminges. En vain. Deux cents cheminots étaient rassemblés devant le Conseil départemental, une cinquantaine de salariés d'hôpitaux de Lannemezan ou de Marchant à Beauchalot se sont déplacés pour rien. Seule une délégation a été reçue par le conseiller transport d'Edouard Philippe dans la matinée. Mais à Mondouzil...

"Tous les moyens pour combattre"

En début d'après-midi, Edouard Philippe s'est rendu dans la banlieue est de Toulouse, dans le village de Mondouzil pour signer le pacte financier qui unit l'Etat et Toulouse métropole. Une visite dans le noir car le courant a été coupé et très vite la CGT a revendiqué le geste par un communiqué : 

"La CGT coupe le jus à Edouard Philippe! La CGT utilise tous les moyens pour combattre les politiques d'austérité et imposer les exigences des salariés et des citoyens. Le Premier ministre désorganise les services publics, la CGT revendique la coupure électrique à Mondouzil pendant la venue d'Edouard Philippe". Le communiqué de la CGT

La réponse du Premier ministre ne s'est pas faite attendre : 

"Ca ne m'a pas empêché de faire mon discours, ça ne nous a pas empêché de signer le contrat , ça n'a pas empêché de dérouler la journée. En revanche, ça a probablement posé des problèmes aux habitants de ce village qui ont du trouver curieux que des individus ou des organisations prennent la liberté de couper le courant qui est un service essentiel(...) Le droit de grève est un droit absolument constitutionnel, garanti (...) le droit de couper le courant en revanche je ne crois pas qu'il soit constitutionnel." Edouard Philippe au micro France Bleu Occitanie de Mathieu Ferri 

Ce vendredi, le Premier ministre se déplace à Colomiers, Toulouse et Muret pour parler handicap et emploi, réinsertion par l'emploi ou radicalisation.